NOUVELLES
29/04/2015 08:23 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Turquie: Libération d'un avocat écroué pour avoir "insulté" Erdogan

Un jeune avocat écroué pendant une semaine pour avoir "insulté" le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un concours de la magistrature a été libéré mercredi mais sera jugé, ont rapporté les médias.

"Vous n'allez de toute façon pas retenir ma candidature, vous êtes tous des fascistes, des hommes d'Erdogan", aurait dit le jeune avocat Umut Kiliç aux examinateurs le 22 avril dans la ville d'Afyon (ouest), ce qui lui a valu d'être incarcéré pour "insulte" au président de la République.

Son incarcération a provoqué la colère des associations qui défendent la liberté d'expression.

Un tribunal de cette même ville a décidé de le remettre en liberté dans l'attente de son procès où il risque un maximum de quatre ans de prison pour avoir "porté atteinte à l'image" du chef de l'Etat et insulte à des fonctionnaires, selon le journal en ligne Radikal.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2003, M. Erdogan, Premier ministre jusqu'en août 2014, avant d'être élu à la magistrature suprême, a multiplié les plaintes en diffamation ou insulte contre ses adversaires, qu'il s'agisse d'adversaires politiques, de journalistes, d'artistes ou de simples citoyens.

L'opposition turque, qui dénonce régulièrement la dérive autoritaire du régime islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002, a exigé l'abrogation de l'article 299 très controversé du code pénal qui punit 'l"insulte" au chef de l'Etat, estimant qu'il porte atteinte à la liberté d'expression.

BA/st