Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Thomas Mulcair se porte à la défense de ses trois députés sortants battus

OTTAWA - Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, s'est porté à la défense de ses trois députés sortants québécois qui ont été battus lors des cérémonies d'investiture.Au cours des derniers mois, les députés Francine Raynault, Tyrone Benskin et Marc-André Morin ont été écartés par les militants de leur circonscription.Invité à commenter la situation, mercredi, le chef néo-démocrate a affirmé que l'exclusion de ces trois députés en question n'enlevait rien à «l'excellent travail» qu'ils ont accompli.Par ailleurs, dans la «vaste majorité des cas», on a confié aux élus du NPD qui siègent actuellement aux Communes la responsabilité de remporter un second mandat, a tenu à spécifier M. Mulcair en point de presse.Et selon lui, le fait que de nombreuses personnes veulent se présenter sous la bannière néo-démocrate aux prochaines élections constitue un «bon signe de la santé du parti» au Québec.Le NPD a fait élire 59 députés à la faveur de la vague orange qui a déferlé sur le Québec lors des élections de mai 2011.Thomas Mulcair espère en faire élire une soixantaine au prochain scrutin, prévu le 19 octobre 2015.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.