NOUVELLES
29/04/2015 10:41 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Shinzo Abe visite le mémorial de la Seconde guerre mondiale à Washington

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a visité mercredi le mémorial de la Seconde guerre mondiale, au coeur de Washington, juste avant un discours très attendu devant le Congrès au cours duquel il devait évoquer le passé militariste de son pays.

Lors d'une visite hautement symbolique, M. Abe a déposé une couronne de fleurs devant le monument, érigé en l'honneur des centaines de milliers d'Américains morts pendant ce conflit, en partie sous le feu des troupes japonaises.

A l'approche du 70e anniversaire, le 15 août, de la capitulation du Japon en 1945, des voix s'élèvent pour réclamer des déclarations officielles fortes, en particulier sur le sort de dizaines de milliers de femmes enrôlées de force dans les bordels de l'armée japonaise.

Mardi, lors d'une conférence de presse, M. Abe s'était dit "profondément peiné" par le sort de ces femmes "qui ont subi des souffrances incommensurables", sans pour autant, à aucun moment, évoquer des excuses.

D'après la plupart des historiens, jusqu'à 200.000 femmes ont servi dans les bordels de l'armée japonaise pendant la guerre, la plupart des Coréennes mais aussi des Chinoises, des Indonésiennes, des Philippines et des Taïwanaises.

Lee Yong-soo, une ancienne esclave sexuelle coréenne, a été invitée par un élu républicain à assister au discours de M. Abe devant le Congrès réuni au grand complet.

jca/bdx