NOUVELLES
29/04/2015 10:17 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Présidentielle au Togo: le principal parti d'opposition conteste la victoire de Gnassingbé

Le principal parti d'opposition au Togo a rejeté mercredi les résultats officiels de la présidentielle qui donnent le sortant Faure Gnassingbé largement vainqueur, dénonçant des "fraudes électorales".

Appelant à la mobilisation, CAP 2015 revendique la victoire pour son candidat, Jean-Pierre Fabre, crédité de 34,95% des voix par la commission électorale, contre 58,75% au président Gnassingbé.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé mardi soir que M. Gnassingbé avait été réélu à la présidentielle de samedi selon "des résultats provisoires, sous réserve de confirmation de ces résultats par la Cour constitutionnelle".

"CAP 2015 et son candidat Jean-Pierre Fabre rejettent catégoriquement les résultats frauduleux qui n'ont rien à voir avec ceux compilés à partir des procès-verbaux collectés auprès de leurs représentants dans les bureaux de vote" a déclaré Patrick Lawson-Banku, le directeur de campagne de cette coalition, lors d'une conférence de presse.

"CAP 2015 se félicite de la victoire de son candidat Jean-Pierre Fabre face à l'injustice, à l'arbitraire, à la fraude électorale et face à tous les acteurs socio-politiques qui ont entrepris de saper les intérêts des populations togolaises", a-t-il ajouté.

M. Lawson-Banku a appelé "les populations (...) à se mobiliser massivement et par tous les moyens légaux pour faire échec à ce nouveau coup de force".

A la question de savoir s'il appelait à descendre dans la rue, il a répondu que "le droit de manifester est inscrit dans la loi, il n'y a pas besoin d'autorisation pour manifester".

mba-cdc/jlb