NOUVELLES
29/04/2015 09:57 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

On peut interdire aux gais de donner du sang, dit la Cour européenne de justice

PARIS - Les gouvernements de l'Union européenne peuvent interdire aux gais de donner du sang pendant toute leur vie, mais seulement si certaines conditions très strictes sont respectées, a statué mercredi la Cour européenne de justice.La décision de mercredi était attendue impatiemment par les militants et par les gouvernements qui interdisent aux homosexuels de donner du sang, comme cela est le cas aux États-Unis.Ces interdictions datent essentiellement des débuts de la crise du sida, puisque les homosexuels qui sont actifs sexuellement sont plus susceptibles que les autres d'être infectés par le VIH, le virus qui cause ensuite le sida. Des militants et des experts médicaux estiment maintenant que ces interdictions ne sont plus justifiées, compte tenu des progrès réalisés en matière de dépistage du VIH.La plainte avait été logée par un militant français. Le tribunal a déterminé que la loi française est discriminatoire à l'endroit des homosexuels en raison de leur orientation sexuelle, ce qui va à l'encontre des politiques de l'Union européenne.Le tribunal a toutefois ajouté qu'un interdit à vie peut être justifié si le donneur présente un risque élevé de maladie infectieuse et qu'il n'y a pas d'autre moyen de protéger les récipiendaires des dons de sang. Le tribunal a renvoyé l'affaire devant la cour française de première instance.La ministre française de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré dans la foulée de la décision de mercredi qu'il est «inacceptable» de discriminer à l'endroit des donneurs de sang sur la base de leur orientation sexuelle.Les dirigeants français pourraient imposer un interdit de don de sang à ceux qui ont eu une activité sexuelle risquée au cours de la dernière année, en remplacement de l'interdit à vie.