NOUVELLES
29/04/2015 12:40 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Népal: les autorités débordées par l'ampleur de l'aide, 2e avion français jeudi (ambassadrice)

Les autorités népalaises sont débordées par l'ampleur de l'aide humanitaire à gérer mais un deuxième avion français d'aide, bloqué à Abou Dhabi, devrait parvenir jeudi à Katmandou, a dit mercredi l'ambassadrice de France au Népal.

"Les autorités népalaises sont débordées, clairement l'aide humanitaire arrive de toutes parts et pour un tout petit pays comme celui-la c'est vraiment très difficile d'arriver à tout mettre en place", a dit Martine Bassereau à l'AFP.

Cependant, "les ONG, les associations et les ambassades quelles qu'elles soient font un excellent travail de manière à acheminer toute cette aide dans les meilleures conditions", a-t-elle ajouté.

Un premier avion français transportant de l'aide humanitaire s'est posé mercredi matin à Katmandou avec 55 personnels de santé et humanitaires et 25 tonnes de matériel.

Un deuxième est bloqué à Abou Dhabi faute d'autorisation pour atterrir des autorités népalaises mais doit arriver jeudi vers 06H00 locales, a dit l'ambassadrice.

"Les vols humanitaires et les vols commerciaux doivent cohabiter et il doit y avoir une articulation entre toutes les autorisations d'atterrissage", a-t-elle expliqué.

Selon l'ONU, le Népal a demandé l'arrêt de l'envoi d'aide humanitaire, estimant qu'elle était déjà suffisante à Katmandou et aux alentours, l'aéroport de la capitale ne parvenant en outre pas à faire face à cet afflux.

Par ailleurs, quelque 400 Français présents au Népal ont demandé à être rapatriés dans les vols mis en place par la France, a dit l'ambassadrice.

Le ministère des Affaires étrangères avait indiqué que les trois vols humanitaires français ramèneraient à leur retour les Français "les plus éprouvés" par la catastrophe et les "plus vulnérables (blessés, familles avec enfants)".

2.209 Français ont été localisés sains et saufs tandis que 514 n'ont pas encore pu être joints et 230 sont actuellement hébergés à l'école française de Katmandou, selon le Quai d'Orsay.

"Nous avons fait les procédures normales d'immigration et 190 personnes ont été embarquées plus 5 blessés dont 2 très graves", a précisé Martine Bassereau.

Le bilan des victimes françaises est de 2 morts, avec de fortes présomptions sur un troisième, dans le séisme qui a fait plus de 5.000 morts depuis samedi.

jk-ef/dac