Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mouvement étudiant : la FEUQ en plein doute se met en veille

La Fédération étudiante universitaire du Québec n'a plus de direction et annonce qu'elle cesse temporairement ses activités de représentation. Frappée par une vague de désaffiliation, la FEUQ réfléchit à son avenir.

Un texte de Thomas Gerbet

Les associations membres de la FEUQ se réuniront dans les prochains mois pour définir de nouvelles orientations et une nouvelle identité. En attendant, seules deux personnes siègent au conseil d'administration pour s'occuper des affaires courantes.

La FEUQ s'est retrouvé au pied du mur le mois dernier avec la désaffiliation de la Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal (FAECUM). 40 000 membres ont claqué la porte du même coup.

En janvier, 5 000 étudiants de l'Association de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM s'étaient déjà désaffiliés. La Fédération des étudiants de l'Université de Sherbrooke était, quant à elle, passée à un cheveu de quitter lors d'un vote.

La FEUQ représente aujourd'hui 81 000 étudiants, soit à peu près autant que l'ASSÉ. Les deux regroupements se livrent une guerre de chiffres à savoir quelle est la plus grosse représentante étudiante.

La FEUQ n'a plus de porte-parole et elle n'accorde pas d'entrevue.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.