NOUVELLES
29/04/2015 12:36 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Mondial-2015 - Le Canada avec Sidney Crosby pour mettre fin à une série noire

Le Canada, avec sa vedette de NHL Sidney Crosby, tentera de retrouver sa couronne lors du Mondial-2015 de hockey sur glace qui débute vendredi en République tchèque, où la Russie, tenante du titre, d'Evgueni Malkine sera l'une des prétendantes.

Crosby, avant-centre des Penguins de Pittsburgh éliminés des play-offs du championnat nord-américain (NHL), s'offre ainsi une chance unique de compléter un palmarès déjà très conséquent: deux titres olympiques (2010 et 2014) et une fois champion de NHL (2009).

Il peut ainsi rejoindre les rares membres du Triple Gold Club, qui réunit les hockeyeurs justifiant une médaille d'or olympique, un or mondial et une Coupe Stanley.

Berceau de ce sport collectif, le Canada (sacré à 24 reprises, à trois unités du record de la Russie) n'a plus remporté le titre mondial depuis 2007 et n'est plus monté sur le podium depuis l'édition 2009 en Suisse (vice-champion du monde derrière la Russie). Une éternité!

Trois autres joueurs de NHL viennent enrichir l'effectif canadien: le gardien de but Mike Smith (Arizona), le défenseur Dan Hamhuis (Vancouver) et l'attaquant Matt Duchene (Colorado), tous trois également champions olympiques en 2014 à Sotchi.

L'équipe du coach Todd McLellan figure dans la poule A qui se disputera à Prague dans une salle de 17.500 places, de quoi rappeler un peu l'ambiance de NHL, avec la Suède, la République tchèque, la Suisse, la Lettonie, la France, l'Allemagne et l'Autriche.

La Suède, qui a rompu en 2013 la "malédiction du pays hôte" (depuis 1986 aucun pays organisateur n'avait réussi à remporter le Mondial à domicile), se présentera avec le jeune ailier Filip Forsberg (Nashville), troisième recrue la plus productive de la saison en NHL (26 buts, 37 passes décisives), et les défenseurs Oliver Ekman-Larsson (Arizona) et Mattias Ekholm (Nashville).

Le vétéran tchèque Jaromir Jagr, 43 ans, répond également présent. Un point d'interrogation plane sur l'ambiance au sein de l'équipe, dont le sélectionneur Vladimir Ruzicka s'est retrouvé au coeur d'une affaire de corruption présumée.

- Malkine, vedette russe -

L'avant-centre vedette Evgueni Malkine, coéquipier de Crosby chez les Penguins de Pittsburgh, emmène quant à lui l'équipe de Russie reversée dans l'autre poule qui sera disputée dans CEZ Arena (10.000 places) à Ostrava (est).

Lauréat en 2012 du trophée Hart, décerné au meilleur joueur de la saison régulière de la LNH, et double détenteur (2009, 2012) du trophée Art Ross remis au joueur ayant combiné le plus grand nombre de buts et de passes), Malkine qui a remporté la Coupe Stanley en 2009 et les championnats du monde en 2012 et 2014, participe à son septième Mondial.

L'ailier Vladimir Tarasenko, deuxième joueur russe le plus productif de la saison en LNH (37 buts, 36 passes) derrière Alexandre Ovechkine (Washington), et l'ailier de Saint Pétersbourg Ilya Kovalchouk, promu capitaine par le sélectionneur Oleg Znarok, ne manquent pas non plus au rendez-vous.

Les Russes affronteront au sein de la poule B la Finlande (vice-championne du monde 2014), les États-Unis, la Slovaquie, la Norvège, le Belarus, la Slovénie et le Danemark.

Les quatre premières équipes de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale, programmés le 14 mai.

Les demi-finales auront lieu le 16 mai et la finale et le match pour la 3e place dimanche 17 mai. Ces quatre derniers matches se disputeront à Prague.

jma/mrm/tba