NOUVELLES
29/04/2015 13:33 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Migrants: Juncker admet que la réponse de l'UE a été insuffisante

BRUXELLES - La réponse de l'Europe à la crise des migrants a été nettement insuffisante, a admis mercredi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.Il a ensuite déclaré, lors d'un débat parlementaire tendu à Strasbourg, que les engagements pris par l'Europe la semaine dernière pour répondre à la situation sont inadéquats.Au-delà de l'aide humanitaire consentie dans l'immédiat pour secourir les milliers de migrants qui tentent de traverser la Méditérranée au péril de leur vie, l'Union européenne continue à tourner le dos aux réfugiés qui partent à la recherche d'une vie meilleure en Europe.M. Juncker et le Parlement européen ont demandé l'imposition d'un quota qui obligerait les 28 pays membres de l'UE à accueillir une juste part de ces réfugiés, afin d'alléger le fardeau que portent les pays qui se trouvent au premier rang de la crise — comme l'Italie, la Grèce et Malte — et ceux qui, comme l'Allemagne et la Suède, accueillent un nombre disproportionné de réfugiés.Il a demandé aux parlementaires européens de faire preuve de solidarité et d'ouvrir les portes, a-t-il dit, pour empêcher les migrants d'entrer par les fenêtres.Le programme de quotas a été approuvé à 449 votes contre 130, avec 93 abstentions. Il demande aussi aux pays de l'UE de faire plus de place aux réfugiés et d'émettre davantage de visas humanitaires, ce qui permettrait aux migrants d'arriver en Europe légalement.Au moins 1700 migrants se seraient noyés dans la Méditérranée depuis le début de l'année, même si la saison des traversées illégales ne commence réellement qu'en juin.M. Juncker a déclaré que les engagements pris la semaine dernière lors d'un sommet d'urgence des leaders de l'UE ont été «inférieurs aux attentes que nous aurions dû avoir».Il a ensuite lancé que l'annulation de la mission de sauvetage italienne Mare Nostrum, l'an dernier, a constitué une «erreur grave» qui a coûté plusieurs vies humaines.