NOUVELLES
29/04/2015 14:45 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Markov repentant, Subban reconnaissant

Le défenseur Andrei Markov est un homme de peu de mots. Mais il n'a pas eu peur de dire qu'il pourrait mieux jouer.

Un texte de Diane Sauvé

« Je sais que je dois être meilleur. Il n'y a aucun doute là-dessus. Je vais essayer d'être meilleur au prochain tour. »

Le Russe de 36 ans, reconnu pour sa fiabilité à la ligne bleue, a été à l'origine de plusieurs revirements ce printemps.

En fait, il mène le Canadien, avec 11 en 6 matchs. L'an dernier, Markov n'avait commis que 14 de ces revirements pour la totalité des 17 matchs des séries du Tricolore.

Le directeur général, Marc Bergevin, refuse de parler de fatigue dans son cas.

« Andrei, c'est un gars qui s'entraîne, qui prend soin de lui, qui mange bien, qui dort bien. Un vrai pro », explique Bergevin.

Il y a aussi de la chance là-dedans, rajoute le patron du Canadien.

« Pour avoir du succès en séries, la rondelle doit rouler pour toi. "Marky" ne l'a pas eue de son côté. Oui, il peut être meilleur. Je crois vraiment qu'il va être meilleur. Il y a huit clubs qui vont rester. Voudraient-ils avoir Markov dans leur formation? On est chanceux de l'avoir. »

Chose certaine, Marc Bergevin est heureux d'avoir misé sur la défensive en vue des séries.

« Tu vas gagner, tu vas aller loin avec une bonne défensive. Je ne changerai pas. C'est certain que t'aimerais ajouter de l'offensive, mais pas pour sacrifier la défensive. Il y a une statistique qui dit que les équipes qui dépensent le plus pour les défenseurs, ce sont les équipes qui ont participé plus souvent aux séries. Ça prouve aussi que la défensive te donne du succès. »

Chose certaine, le compagnon de Markov n'avait que de bons mots pour lui. Nous parlons ici de P.K. Subban qui pourrait remporter le trophée Norris pour la 2e fois de sa carrière.

Subban a été mis en nomination lundi au terme de la meilleure saison de sa carrière: 60 points dont 15 buts et un différentiel de +21.

« Ces honneurs ne reviennent pas qu'à moi. Il faut parler d'Andrei Markov avec qui j'ai joué les deux ou trois dernières saisons », a lancé Subban.

« C'est un sport d'équipe, répond Markov. J'aime jouer avec lui. Nous tentons de communiquer beaucoup et de s'amuser. Je crois que nous avons eu une bonne saison régulière. Je suis heureux pour lui. C'est bon pour l'organisation et l'équipe. »

Subban a aussi encensé « la meilleure équipe » pour laquelle il a joué . Il a aussi encensé ses patrons.

« La seule chose que je sais, c'est que depuis que Michel Therrien et Marc Bergevin sont ici, mon jeu ne s'est qu'amélioré. »

Il a raconté qu'à son arrivée, l'entraîneur-chef lui a dit : « Tu es un bon joueur. Mais nous allons travailler à ce que tu sois encore meilleur. 

« Chaque fois que je fais une erreur ou que je ne connais pas une grande soirée, ils me rendent toujours imputable de mes actions sur la glace. Pour moi, c'est ce qui m'a rendu meilleur. »

Marc Bergevin ne cache pas sa fierté envers P.K. Subban qui s'est amélioré, dit-il, depuis la venue de la nouvelle organisation en place.

« La façon dont il joue des deux côtés de la rondelle, sa maturité. Je ne suis pas surpris et je suis très fier de lui. Je pense que l'organisation a fait un bon placement. »

Un placement de 9 millions de dollars US par année.