Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Orioles l'emportent sans leur 10e joueur

À Baltimore mercredi, les Orioles l'ont emporté 8-2 contre les White Sox dans un match présenté à huis clos pour des raisons de sécurité.

À l'occasion du premier match de l'histoire des Ligues majeures présenté à huis clos, Chris Davis a frappé un circuit de trois points au cours d'une poussée de six points dès la première manche mercredi et les Orioles de Baltimore ont défait les White Sox de Chicago 8-2.

Les portes du Camden Yards sont demeurées fermées à cause des préoccupations liées à la sécurité des amateurs, à la suite des émeutes qui ont suivi le décès d'un jeune Afro-Américain de 25 ans alors qu'il était en détention.

Cette décision inhabituelle de jouer la rencontre à huis clos a été prise afin de faciliter la planification du calendrier des deux équipes, en dépit du climat de haute tension qui sévit à Baltimore. Une décision qui n'a pas fait l'unanimité.

Le duel s'est déroulé dans une ambiance surréaliste. Les joueurs des deux clubs se sont alignés pour l'hymne national, de la musique jouait entre les manches et la pause de la septième a été soulignée avec la traditionnelle chanson de John Denver.

Les Orioles et les White Sox ont donc pu disputer leur rencontre -- qui a été jouée cinq heures plus tôt que prévu pour respecter le couvre-feu imposé par les autorités.

Au bout de deux heures et trois minutes, les Orioles ont confirmé leur troisième victoire de suite.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.