NOUVELLES
29/04/2015 12:49 EDT | Actualisé 29/06/2015 05:12 EDT

Les Canadiens sont plus riches mais s'endettent plus

ASSOCIATED PRESS
People walking along Ledra street, a main shopping thoroughfare in the heart of the old downtown of the Cypriot capital Nicosia on Friday, Nov. 23, 2012. Cyprus’ potential international creditors said Friday they have made “good progress” in negotiations on a possible bailout for the crisis-hit country.Despite earlier hopes that a deal was imminent, they said long-distance talks would continue on securing an agreement that will make Cyprus the fourth euro country to receive international help with its debts.(AP Photo/Philippos Christou)

MONTRÉAL - Les Canadiens se sont endettés davantage entre 1999 et 2012, mais la valeur de leurs actifs s'est accrue encore plus rapidement.

Les données rendues publiques par Statistique Canada, mercredi, indiquent d'une part que 71 pour cent des Canadiens détiennent une dette et que la dette médiane de ceux-ci atteignait 60 100 $ en 2012, soit 23 400 $ de plus qu'en 1999.

Durant la même période, les actifs médians des familles canadiennes détenant une dette ont augmenté de 179 800 $, pour atteindre 405 200 $.Selon l'évaluation de l'agence fédérale, les actifs médians ont ainsi augmenté de 80 pour cent, alors que la dette médiane a augmenté de 64 pour cent.

La situation est tout autre en ce qui a trait aux ratios entre la dette et le revenu.

La famille médiane a vu sa dette passer de 78 pour cent de son revenu annuel après impôt en 1999 à 110 pour cent en 2012.

Lorsqu'on y regarde de plus près, cependant, on constate que plus du tiers des familles avaient un niveau d'endettement global d'au moins 200 pour cent de leur niveau de revenu annuel après impôt. En 1999, moins du quart des familles canadiennes se retrouvaient dans cette situation.

En bout de ligne, toutefois, on constate que le ratio médian de la dette aux actifs est demeuré relativement stable au cours de cette période, ce qui suggère que les familles canadiennes se sont endettées davantage, mais qu'elles l'ont fait de manière proportionnelle à la croissance de la valeur des actifs, notamment celle des biens immobiliers.

Les données sur les dettes comprennent les dettes hypothécaires et les dettes de consommation, les marges de crédit, les prêts sur véhicule, les prêts personnels et les prêts étudiants, alors que les actifs comprennent les avoirs financiers comme les régimes de pension d'employeur et autres et les avoirs non financiers, comme les actifs immobiliers.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les écarts entre riches et pauvres dans les grandes villes canadiennes Voyez les images