NOUVELLES
29/04/2015 05:10 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Lancement de cinq jours de protestations contre contre l'Expo 2015 à Milan

Les opposants à l'Exposition universelle qui s'ouvre vendredi à Milan ont entamé mercredi cinq jours de protestations, qui font craindre aux autorités des débordements en marge des cérémonies officielles.

Le mouvement "No Expo" a prévoit en particulier une manifestation étudiante jeudi et un cortège le vendredi baptisé "No Expo May Day", auquel sont attendues quelques 30.000 personnes.

"L'Expo est un méga +Grand Evénement+ qui appauvrit nos vies et qui a englouti notre argent ces dernières années par le biais d'appels d'offres truqués, de ciment et de spéculation", dénonce le mouvement No-Expo dans un communiqué publié sur son site internet.

A la veille de ces "Cinq jours de Milan" décrétés par les opposants à l'Expo, les forces de l'ordre ont mené plusieurs opérations contre les quartiers généraux de groupuscules d'extrême-droite ou anarchistes à Milan.

Les policiers ont saisi des pétards, des masques à gaz, des battes de base-ball et du matériel visant à fabriquer des cocktails molotov, rapporte la presse italienne.

"Milan se réveille dans un climat de tension et de mauvais présages qu'elle n'avait pas connus depuis 30 ans", s'inquiète le quotidien La Repubblica, dans une allusion au climat des années de plomb.

Le maire de Milan, Giuliano Pisapia, a demandé un renforcement du dispositif de maintien de l'ordre.

Une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à Milan vendredi pour l'inauguration de l'Exposition universelle qui devrait attirer plus de 20 millions de visiteurs pendant ses six mois d'activité, selon les prévisions des organisateurs.

mau/fcc/ros