Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La vérificatrice générale ontarienne craint des publicités gouvernementales partisanes

Le projet de loi budgétaire du gouvernement de Kathleen Wynne neutralise la loi sur la publicité gouvernementale, selon la vérificatrice générale de l'Ontario. Bonnie Lysyk estime que les changements juridiques proposés permettraient au gouvernement d'utiliser l'argent des contribuables pour réaliser des annonces publicitaires partisanes.

Un texte d'Alex Boissonneault

La province entend modifier la Loi de 2004 sur la publicité gouvernementale qui interdit notamment de donner une impression favorable du parti au pouvoir dans des annonces payées par les fonds publics. Le nom, la voix ou l'image d'un membre du Conseil exécutif ou d'un député à l'Assemblée législative, entre autres, ne peuvent être utilisés dans les publicités.

La loi donne aussi au Bureau de la vérificatrice générale le pouvoir d'approuver ou de refuser les annonces proposées par le gouvernement.

Des précisions, selon le gouvernement

En réaction à la critique de la vérificatrice générale, la ministre responsable du Conseil du Trésor Deb Matthews affirme que les changements proposés visent à préciser la loi et rappelle que l'Ontario est la seule juridiction au pays à réglementer de façon aussi stricte la publicité gouvernementale.

Mais la réponse ne satisfait pas la vérificatrice Bonnie Lysyk. Si la loi est modifiée, elle entend demander que le contrôle des annonces soit retiré de son bureau pour être plutôt confié à un ministère ou un organisme gouvernemental.

Le Bureau de la vérificatrice générale diffusera bientôt un rapport spécial sur la question.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.