Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Joni Mitchell n'est pas dans un coma, selon son site Internet

LOS ANGELES, États-Unis - Le site Internet de Joni Mitchell a nié que la célèbre chanteuse serait plongée dans un coma et qu'elle ne réagirait pas aux soins qu'on lui apporte, contrairement à ce que rapportaient certains médias plus tôt.Dans un message publié mardi soir, les responsables de son site Internet expliquent que Mme Mitchell est toujours hospitalisée, mais qu'elle est alerte et consciente. Ils s'attendent toujours à ce qu'elle se rétablisse complètement.Plus tôt, certains médias ont rendu publique une requête de la cour remplie par son amie de longue date, Leslie Morris, qui demandait d'être sa tutrice en l'absence de ses proches.Or, il s'agit seulement d'un moyen de s'assurer que quelqu'un prendra soin de Mme Mitchell lorsqu'elle sortira de l'hôpital puisqu'un médecin ne l'accompagnera pas en tout temps, selon le site.Ni Mme Morris, ni son avocat Alan Watenmaker, n'ont rappelé l'Associated Press. Le document de la cour avait été publié en premier sur le site Internet TMZ.Joni Mitchell est hospitalisée au UCLA Medical Center depuis le 31 mars dernier après avoir été retrouvée inconsciente dans sa résidence. Au début du mois d'avril, les responsables de sa page avaient rapporté que sa santé s'améliorait et qu'elle se reposait «confortablement».Joni Mitchell, qui a grandi en Saskatchewan, a obtenu huit prix Grammy, dont un soulignant l'ensemble de sa carrière en 2002. L'auteure de la chanson «Big Yellow Taxi» a été intronisée au Panthéon du Rock and Roll en 1997.Mme Mitchell était à l'origine musicienne de rue au Canada avant de déménager dans le sud de la Californie, où sa carrière a démarré à la fin des années 1960.Son deuxième album, «Clouds», a connu beaucoup de succès avec des chansons comme «Both Sides Now» et «Chelsea Morning», qui a permis à Mitchell de remporter le Grammy de la meilleure performance folk.Son album «Ladies of the Canyon», paru en 1970, incluait les succès «Big Yellow Taxi» et «Woodstock». L'année suivante, elle a lancé «Blue», qui se classe 30e sur la liste des «500 meilleurs albums de tous les temps» dressée par le magazine Rolling Stone.Elle a collaboré notamment avec les éminents musiciens de jazz Charles Mingus et Pat Metheny.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.