NOUVELLES
29/04/2015 09:48 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Jack Ely, interprète du succès «Louie Louie», est décédé à l'âge de 71 ans

PORTLAND, États-Unis - Le chanteur Jack Ely, interprète du succès «Louie Louie», est décédé mardi à l'âge de 71 ans.Lorsqu'il s'est hissé sur la pointe des pieds, a penché la tête vers l'arrière et a commencé à chanter «Louie Louie» dans un microphone il y a 52 ans, Jack Ely n'avait aucune idée qu'il était en train de créer un classique du rock 'n' roll.Il ignorait également qu'il traçait les premières lignes du matériel qui ferait l'objet de l'une des premières enquêtes fédérales américaines sur les paroles de chanson obscènes, tout en créant un air si mémorable que tout le monde — des Beach Boys à Nirvana — allait un jour vouloir le reprendre.Ely s'était tout simplement rendu en studio avec son groupe, un jour de 1963, pour enregistrer une version instrumentale d'une chanson qui connaissait du succès dans les jukebox du nord-ouest des États-Unis, une pièce qui ferait danser les jeunes.À la toute dernière minute, Jack Ely a décidé qu'il allait chanter. Mais l'ingénieur de son avait élevé le seul micro du studio loin au-dessus de sa tête. Il avait ensuite placé Ely au centre de ses collègues musiciens, afin de donner à l'enregistrement un son «live».Par conséquent, a raconté Ely au fil des ans, le chanteur avait dû se tenir sur la pointe des pieds et chanter aussi fort qu'il le pouvait pour pouvoir être entendu par-dessus le son de la batterie et des guitares.Le résultat est une chanson dont les seuls mots pouvant être clairement compris se trouvent dans les deux premières lignes : «Louie Louie. Oh no. We gotta go.»Certains ont cependant affirmé qu'ils entendaient des paroles obscènes au sujet d'une fille que le chanteur devait rencontrer. Des stations de radio se sont mises à interdire «Louie Louie», et le FBI a lancé une enquête, pour finalement déterminer que la chanson était «inintelligible, à n'importe quelle vitesse».Par la suite, un grand nombre de groupes et d'artistes, allant de The Clash à Ike et Tina Turner, ont commencé à reprendre la chanson. Rhino Records a lancé non pas un, mais bien deux albums remplis de différentes versions de la pièce.Selon Eric Predoehl, qui produit un documentaire sur la chanson intitulé «The Meaning of Louie», au moins 1700 reprises de la chanson existent, dont un grand nombre faites par des groupes de garage. Frank Zappa en a même fait une en compagnie du populaire animateur de radio Howard Stern.Le groupe de Jack Ely, The Kingsmen, a ensuite connu quelques succès mineurs, comme «Money» et «The Jolly Green Giant», mais rien de comparable à «Louie Louie».Jack Ely a quant à lui quitté la formation en raison d'une dispute avec d'autres membres du groupe, peu après l'enregistrement de «Louie Louie».Il a ensuite travaillé comme entraîneur de chevaux en Oregon et, selon son fils, il était satisfait de l'unique succès qu'il laissait en héritage.