NOUVELLES
29/04/2015 01:22 EDT | Actualisé 29/06/2015 05:12 EDT

Chine: les bébés nés pendant les Olympiques étaient plus costauds

GOH CHAI HIN via Getty Images
This picture taken on January 19, 2015 shows a Chinese baby in the arms of his father at a furniture store in Beijing. China's working-age population continued to fall in 2014, the government said on January 20, as Beijing struggles to address a spiralling demographic challenge made worse by its one-child policy. AFP PHOTO/GOH CHAI HIN (Photo credit should read GOH CHAI HIN/AFP/Getty Images)

PÉKIN, Chine - Les Chinoises en fin de grossesse au moment des Jeux olympiques de Pékin en 2008, quand le gouvernement chinois a adopté des mesures strictes de contrôle de la pollution atmosphérique, ont donné naissance à des bébés plus costauds, ont démontré des chercheurs américains.

L'étude publiée dans le journal Environmental Health Perspectives a été dirigée par l'épidémiologiste David Q. Rich, de la faculté de médecine de l'Université de Rochester.

Il a constaté que les bébés nés de femmes qui avaient entamé leur huitième mois de grossesse au moment des Jeux pesaient, en moyenne, 23 grammes de plus que ceux nés un an plus tôt ou plus tard.

Aucune association n'a été décelée chez les femmes qui n'avaient pas encore complété leur septième mois de grossesse.

Ce n'est pas la première étude qui établit un lien entre la pollution atmosphérique et le poids à la naissance, mais c'est la première fois qu'on détermine à partir de quel moment l'impact est ressenti.

Pékin a fermé les chantiers de construction, éteint les usines et sabré dans le nombre de véhicules tolérés sur les routes pendant 47 jours pour la tenue des Jeux.

Un expert chinois qui n'a pas participé à cette étude a prévenu que d'autres facteurs expliquent peut-être le poids plus élevé constaté à la naissance.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les premiers Jeux olympiques modernes - Athènes, 1896 Voyez les images