NOUVELLES
29/04/2015 13:21 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Cameco augmente son budget de dépenses en immobilisations de près de 10%

SASKATOON - Le producteur d'uranium Cameco (TSX:CCO) a augmenté de près de 10 pour cent son budget de dépenses en immobilisations pour cette année, pour le porter à 405 millions $, essentiellement en raison des plus gros investissements consacrés aux activités de McArthur River-Key Lake et à l'installation de McClean Lake, exploitée par Areva.La société établie à Saskatoon avait précédemment prévu un budget de 370 millions $ en immobilisations pour ses projets cette année.Cameco a précisé mercredi que sa part des dépenses consacrées à l'installation de McClean Lake pour cette année était maintenant évaluée à environ 80 millions $, en hausse par rapport à sa prévision précédente, qui était d'entre 60 millions $ et 70 millions $. La hausse des dépenses est attribuable aux plus importantes quantités nécessaires de matériaux de canalisation, électriques et d'instrumentation, ainsi qu'aux coûts de main-d'oeuvre qui y sont liés.L'installation de McClean se prépare pour traiter la production de la mine de Cigar Lake, qui devrait atteindre entre six et huit millions de livres d'uranium en 2015, dont la moitié sera attribuée à Cameco.L'entreprise a aussi précisé que l'augmentation du budget de dépenses pour les activités de McArthur River-Key Lake était principalement attribuable à des questions de calendrier. Les équipements de l'installation font l'objet d'opérations d'entretien et de mise à niveau, et sa production a diminué de 29 pour cent au premier trimestre par rapport à l'an dernier en raison de réparations non planifiées.Les nouvelles prévisions au sujet des dépenses en immobilisations étaient comprises dans les résultats financiers du premier trimestre de Cameco, qui ont fait état d'un chiffre d'affaires de 566 millions $ au plus récent trimestre, en hausse de 35 pour cent par rapport à celui de 419 millions $ de la même période l'an dernier.Le bénéfice ajusté de Cameco a pratiquement doublé à 69 millions $, soit 18 cents par action, mais son résultat net s'est traduit par une perte de 9 millions $, soit 2 cents par action, ce qui s'expliquait essentiellement par une perte au cours du marché sur des dérivés de devises étrangères.La société s'attend à afficher pour 2015 des revenus en hausse de cinq à six pour cent par rapport à ceux de l'an dernier, qui s'étaient établis à 2,398 milliards $, plutôt qu'un déclin d'un montant similaire, en raison de la faiblesse du dollar canadien.Cameco s'attend en outre à profiter d'une nouvelle entente visant à acheminer de l'uranium en Inde, conclue la semaine dernière à Ottawa lors d'une visite officielle du premier ministre indien Narendra Modi. L'accord entre la société et le ministère indien de l'Énergie atomique prévoit la vente de 7,1 millions de livres de concentré d'uranium d'ici 2020 sur ce marché, qui était jusqu'à maintenant inaccessible à Cameco.