NOUVELLES
29/04/2015 13:49 EDT | Actualisé 29/06/2015 01:12 EDT

Attentats de Boston: la défense raconte le voyage de Tamerlan Tsarnaev au Daguestan

La défense de l'accusé des attentats de Boston (nord-est des Etats-unis) a raconté mercredi le voyage de son frère Tamerlan Tsarnaev au Daguestan un an avant l'attaque pour, selon un cousin éloigné, "participer au jihad" sans rien connaître à la situation sur le terrain.

Depuis lundi, la défense au tribunal fédéral de Boston se concentre sur la radicalisation du frère aîné de Djokhar Tsarnaev, 21 ans, dont elle affirme qu'il était le cerveau des attentats de 2013.

A l'exception de quelques souvenirs de témoins évoquant un "gentil gamin" un peu timide, Djokhar, qui risque la peine de mort pour ces attentats, reste pour l'instant absent des débats.

En janvier 2012, Tamerlan s'était rendu au Daguestan, dans le sud de la Russie, pour six mois, contactant des membres éloignés de la famille de sa mère, a raconté la défense.

Il leur avait demandé s'ils avaient "des connections radicales", a raconté un cousin éloigné, Magomed Kartashov, dans un interrogatoire par le FBI au Daguestan en juin 2013, dont des extraits ont été lus à l'audience.

Il "avait l'impression qu'il y avait le jihad dans les rues", a raconté Kartashov. "Il avait l'intention de mener le jihad dans la forêt", a-t-il ajouté, expliquant que Tamerlan "ne connaissait pas la réalité du Daguestan" et s'était radicalisé en regardant sur internet des prêches de l'Américain d'origine yéménite Anouar al-Aulaki, un des chefs d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) tué en 2011.

Tamerlan "voulait aussi partir se battre en Syrie", selon ce cousin. "Mais il ne savait rien" de ce pays.

Selon Magomed Kartashov, qui a dit au FBI l'avoir vu une quinzaine de fois durant son séjour en Russie, Tamerlan Tsarnaev pensait que le jihad était "obligatoire".

"Ce n'était pas une décision qu'il avait prise la veille", a aussi déclaré Kartashov au FBI, à propos de la volonté de Tamerlan de rejoindre le jihad.

La défense a aussi cité mercredi un rapport officiel américain, rappelant que les services de sécurité russes avaient alerté le FBI en mars 2011, puis la CIA en septembre 2011, craignant la radicalisation de Tamerlan et de sa mère Zubeidat. Ils avaient prévenu que Tamerlan se préparait à voyager en Russie.

Une enquête avait été ouverte à Boston, les parents Tsarnaev avaient été interrogés, et au final, les autorités avaient conclu à l'absence d'activité terroriste.

Les attentats du marathon de Boston avaient fait trois morts et 264 blessés le 15 avril 2013. Djokhar Tsarnaev en a été reconnu coupable le 8 avril dernier.

Tamerlan, 26 ans, était décédé trois jours après ces attentats.

bd/are