NOUVELLES
28/04/2015 07:39 EDT | Actualisé 28/04/2015 07:46 EDT

Pourquoi l'emoji aubergine est censuré sur Instagram

"Couvrez cette aubergine que je ne saurais voir." Voilà ce qu'aurait pu écrire Molière s'il avait vécu en 2015 et utilisé Instagram.

Ce lundi 27 avril, Instagram, la célèbre application de partage d'images, a innové en lançant les "hashtag emoji". Cette nouvelle fonctionnalité permet à ses utilisateurs (déjà friands des émoticônes de nos téléphones portables) d'ajouter des hashtags devant ses smileys, de les rechercher depuis l'outil "Explore", de les combiner entre eux et de cliquer dessus pour trouver d'autres contenus similaires.

Tous les emoji sont concernés par cette mise à jour sauf un: l'aubergine!

Les utilisateurs ont remarqué que la petite icône de l'aubergine (l'un des nombreux fruits et légumes du dictionnaire emoji) n'était pas de la fête. La recherche ne donne aucun résultat et un porte parole d'Instagram a confirmé à Mashable que cet emoji était censuré.

Mais pourquoi censurer cette plante potagère violette? Pour éviter le partage de contenus à caractère sexuel. Car oui, l'aubergine est un code pour partager des photos de pénis sur Instagram et ceci est formellement interdit par les "règles de la communauté".

"(....) Nous n’autorisons pas la nudité sur Instagram. Cela inclut les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées. Cela inclut également certaines photos de mamelons, mais les photos de cicatrices post-mastectomie et de femmes qui allaitent activement un enfant sont autorisées. La nudité dans les photos de peintures et de sculptures est également acceptable."

De nombreux hashtags pouvant véhiculer des contenus sexuels sont déjà bloqués par Instagram (#sex par exemple), mais l'emoji aubergine est le premier de sa catégorie. Les autres fruits et légumes aux formes explicites du dictionnaire emoji ont échappé à la censure: l'épi de maïs ou la pêche juteuse existent bel et bien sous forme de hashtags.

Comme pour le mouvement pour la libération des tétons sur l'application nommé #FreeTheNipple, un comité de soutien des emoji aubergines s'organise sous la bannière: #FreeTheEgglant.

Instagram n'a toutefois pas pensé à bloquer la combinaison de plusieurs emoji aubergine. Et les petits malins ont déjà trouvé des failles dans sa modération pour continuer à partager des photos de leur anatomie.

Galerie photo Les catégories d'emojis les plus utilisées selon l'étude de SwiftKey Voyez les images