BIEN-ÊTRE
28/04/2015 05:26 EDT | Actualisé 29/04/2015 07:35 EDT

Condos avant-gardistes signés Philippe Starck dans Griffintown (VIDÉO/PHOTOS)

Petit bijou de luxe et créativité, YOO Montréal se dressera bientôt au coin de la rue Young et Ottawa dans le quartier de Griffintown à Montréal.

L’immeuble résidentiel porte la signature du célèbre designer français Philippe Starck, présent aujourd’hui pour souligner le début des travaux.

« Ça s’appelle YOO, parce que ce n’est pas à propos de nous les architectes ou les développeurs, c’est à propos de « you », vous, les gens qui vont habiter dedans,» explique Starck.

Galerie photo Condos YOO Montréal Voyez les images

Piscine, terrasses, salle de sport, station thermale et même service de restauration aux chambres dans un décor fantaisiste et innovateur, YOO s’adresse à une clientèle avant-gardiste et créative.

« Un espace qui rappelle que tout est possible, sky is the limit et encore, que la créativité c’est avant tout la vérité, » dit Starck.

Moderne, certes, mais sans tomber dans le mauvais goût. Pour Starck, l’immeuble se veut durable dans le temps, tant au niveau matériel que culturel. C’est à dire, ne pas être démodé dans 5 ans et représenter un héritage apprécié. D’où la décision par exemple de ne pas utiliser de recouvrements, qui vieillissent souvent mal. « C’est un bâtiment sursimple, il n’y a pas de superflu,» dit le designer.

Le designer n’offre pas de service de décoration privé, mais les acheteurs peuvent choisir d’aménager leur unité selon un des trois thèmes qu’il a développé : nature, culture ou minimal. Le reste relève du gout de chacun. « Vous devez construire votre propre « home », votre propre œuf, » dit-il. « Le seul style acceptable, c’est la liberté»

Quant aux espaces publics, ils visent à rassembler, créer des synergies. « Toutes les parties publiques sont faites pur vivre ensemble, tout le monde est en position de pouvoir se rencontrer, » dit Starck. L’immeuble se veut propice à « une vie de village dans un immeuble,» d’où son nom de « village vertical. »

YOO Montréal n’est pas le seul bâtiment de ce genre. Le concept est le résultat de la collaboration entre Philippe Starck et l’entrepreneur immobilier John Hitchcox. Quelque 60 projets de ce genre ont été réalisés dans 27 pays à travers le monde avec des partenaires locaux. À Montréal, c’est l’entreprise Constructions Chapam qui est en charge de la construction de l’immeuble.

Starck explique avoir choisi Montréal pour ce nouveau projet car c’est une ville « en permanent devenir, expérimentale, un bouillon de culture, » dit-il. Une ville avant-gardiste, à l’image de YOO.

Le quartier de Griffintown est, quant à lui, un « endroit stratégique par sa proximité au centre ville, au vieux montréal, au canal lachine, et Centre Bell, » explique le pdg de Constructions Chapam, Maxime Lachance.

Un quartier en plein essor mais qui reste marqué par son histoire industrielle, avec par exemple la maison des pompiers ou les écuries toujours fonctionnelles. « Il y a de la vérité, on est pas dans le tape à l’œil,» dit Starck.

À environ $500 le pied carré, la moitié des 84 unités d’appartements - studios, condos et penthouses allant jusqu’à 6000 p2 – sont déjà vendus.

La construction de l’immeuble, qui s’amorce demain, devrait être terminée d’ici fin 2016.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter