NOUVELLES
27/04/2015 16:55 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Wall Street se replie, plombée par les biotechs avant Apple

Gagnée par quelques inquiétudes sur le secteur biotechnologique, Wall Street a baissé lundi, face à une actualité dans l'ensemble réduite avant les résultats trimestriels d'Apple, prévus après la clôture: le Dow Jones a perdu 0,23% et le Nasdaq 0,63%.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 42,17 points à 18.037,97 points, et le Nasdaq, où les biotechnologies ont un poids important, 31,84 points à 5.060,25 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,41%, soit 8,77 points, à 2.108,92 points.

La Bourse, où le Nasdaq et le S&P 500 avaient fini la semaine dernière à des niveaux sans précédent, a entamé la séance dans le vert, mais elle s'est retournée à la mi-journée, sans que ses fluctuations soient très violentes.

"Ce qui a provoqué ce changement, ce sont en premier lieu les pressions sur le secteur biotechnologique", a jugé Art Hogan, de Wunderlich Securities.

L'indice des valeurs biotechnologiques du Nasdaq, qui avait gagné près de 15% depuis le début de l'année, a chuté de plus de 4%.

Pour M. Hogan, l'une des explications est le rejet par le groupe pharmaceutique Mylan, membre de l'indice et "cible récurrente de tentative de rachats", d'une offre de l'israélien Teva.

"L'activité du secteur continue à dépendre de l'actualité sur les fusions et acquisitions", a-t-il souligné. La pharmacie américaine est en effet en plein bouleversement depuis un an, avec des annonces de fusions quasiment toutes les deux semaines.

Le secteur biotechnologique a ainsi donné un peu d'animation à un marché qui faisait dans l'ensemble une pause, avant la reprise après la clôture de la série de résultats d'entreprises du premier trimestre, dont ceux du groupe informatique Apple.

Sur le plan macroéconomique, la journée de lundi, vide d'indicateur notable, a permis au marché de souffler à l'ouverture d'une semaine chargée avec mercredi une estimation du produit intérieur brut (PIB) au premier trimestre, et surtout une décision monétaire de la banque centrale américaine (Réserve fédérale, Fed).

Même si la plupart des analystes s'attendent à ce que la banque centrale maintienne ses taux à un niveau proche de zéro, "on va surveiller attentivement si la Fed va laisser entendre qu'elle va les relever en juin ou non", a prévenu Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

"Les résultats d'Apple et la réunion du comité monétaire de la Fed la même semaine, c'est un peu comme fêter deux fois Noël", a estimé Patrick O'Hare, de Briefing. "Cela suppose bien sûr de ne pas avoir de mauvaises surprises dans un cas ou l'autre, mais (...) le marché ne s'attend manifestement pas à des mauvaises surprises."

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons à dix ans montait à 1,925% contre 1,908% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,613% contre 2,611%.

jdy/chr/are

APPLE INC.

MYLAN

TEVA PHARMACEUTICAL INDUSTRIES

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!