NOUVELLES
27/04/2015 09:53 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Wall Street ouvre en hausse, entamant tranquillement une semaine chargée

Wall Street a ouvert en petite hausse lundi, poursuivant sur la lancée des niveaux historiques atteints la semaine dernière, dans un marché qui restait dominé par les résultats trimestriels d'entreprise: le Dow Jones prenait 0,26% et le Nasdaq 0,21%.

Vers 13H40 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 46,88 points à 18,127,02 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 10,72 points à 5.102,80 points, après avoir dépassé jeudi et vendredi ses records d'il y a quinze ans.

L'indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, avançait de 0,17%, soit 3,55 points, à 2.121,24 points, après avoir lui aussi terminé la semaine dernière à son plus haut niveau historique.

Vendredi, la Bourse de New York avait monté, soutenue par les bons résultats de géants de la cote: l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avait gagné 0,12% à 18.080,14 points, et le Nasdaq avait pris 0,71% à 5.092,08 points.

Désormais, "la Bourse est en hausse à l'entame d'une semaine au cours de laquelle seront publiés d'importants résultats d'entreprises", ont résumé les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Après les résultats bien accueillis d'Amazon, Microsoft et Google, qui ont largement contribué aux nouveaux records du Nasdaq, le secteur technologique va continuer à occuper une place centrale, avec la publication après la clôture des résultats d'Apple, plus grosse capitalisation boursière mondiale à près de 760 milliards de dollars.

"Les investisseurs attendent les annonces sur les ventes d'iPhone au sein de (ces) résultats trimestriels", ont mis en avant les experts de Wells Fargo.

Attentif aux résultats d'autres grands groupes, comme le laboratoire Pfizer, mardi, et le pétrolier ExxonMobil, jeudi, le marché va aussi faire face à une riche actualité macroéconomique, en particulier la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) qui s'achèvera mercredi par une nouvelle décision.

"Les résultats d'Apple et la réunion du comité monétaire de la Fed la même semaine, c'est un peu comme fêter deux fois Noël", a estimé Patrick O'Hare, de Briefing.com. "Cela suppose bien sûr de ne pas avoir de mauvaises surprises dans un cas ou l'autre, mais (...) le marché ne s'attend manifestement pas à des mauvaises surprises".

Le marché obligataire reculait, le rendement des bons à dix ans montant à 1,932% contre 1,908% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,625% contre 2,611%.

jdy/chr/bdx

AMAZON.COM

MICROSOFT

GOOGLE

APPLE INC.

PFIZER

EXXONMOBIL

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!