NOUVELLES
27/04/2015 16:08 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Tournée significative de Kerry au Sri Lanka, Kenya et à Djibouti

Le ministre américain des Affaires étrangères John Kerry est attendu en fin de semaine au Sri Lanka, puis au Kenya et à Djibouti, une tournée significative pour la diplomatie américaine qui a évité ces pays pendant des années.

Le département d'Etat a annoncé lundi dans un communiqué un nouveau voyage de son secrétaire d'Etat qui doit commencer le 2 mai par Colombo, capitale du Sri Lanka, une île d'Asie du Sud qui vient de connaître une transition démocratique à la tête de l'Etat.

Un chef de la diplomatie américaine n'y est pas allé depuis 2004.

Le communiqué ne mentionne pas de rencontre entre John Kerry et le président élu démocratiquement en janvier, Maithripala Sirisena, qui a défait l'ancien homme fort Mahinda Rajapakse, aujourd'hui visé par une enquête anticorruption lancée par le nouveau régime.

John Kerry s'entretiendra avec des "dirigeants gouvernementaux, des membres de la société civile et représentants de diverses confessions du pays pour exprimer le soutien des Etats-Unis à une vision d'un avenir plus apaisé, plus stable et plus prospère pour son peuple", selon le département d'Etat.

La transition démocratique spectaculaire à Colombo en début d'année a été fort bien accueillie à Washington et en Europe après des années de brouille entre l'Occident et le Sri Lanka en raison de la brutalité avec laquelle le précédent régime avait mis fin en 2009 à la guerre contre la rébellion des Tigres tamouls.

Le Sri Lanka, situé au sud-est de l'Inde, occupe une place stratégique au carrefour de routes maritimes de l'océan Indien qui intéressent tout autant la Chine, l'Inde que les Etats-Unis.

Le 3 mai, M. Kerry sera à Nairobi, quelques mois avant la venue cet été au Kenya du président Barack Obama, terre natale de son père. Ces visites des plus hauts responsables américains furent longtemps impensables en raison des poursuites dont faisait l'objet le président kényan Uhuru Kenyatta devant la Cour pénale internationale. Ces poursuites ont été abandonnées en décembre par la CPI.

M. Kerry doit insister sur "l'importance de la relation bilatérale solide" entre le Kenya et les Etats-Unis, notamment en matière de lutte antiterroriste contre les islamistes shebabs somaliens.

L'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton s'était rendue à Nairobi à l'été 2012.

John Kerry est enfin attendu le 5 mai à Djibouti, une première historique pour un chef de la diplomatie américaine dans ce pays. Il y rencontrera des militaires américains et discutera de l'évacuation d'Américains du Yémen tout proche.

nr/vog

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!