NOUVELLES
27/04/2015 08:24 EDT | Actualisé 27/04/2015 08:25 EDT

La secte Lev Tahor possède encore plusieurs propriétés à Sainte-Agathe, au Québec

Radio-Canada

Même si ses membres ont quitté le Québec il y a un an et demi, la secte Lev Tahor possède encore plusieurs propriétés à Sainte-Agathe, dans les Laurentides. Des créanciers ont saisi quelques-unes des maisons et ce nombre risque d'augmenter en raison de taxes impayées.

Lorsqu'ils ont quitté leurs résidences en pleine nuit, le 18 novembre 2013, les quelque 200 membres de la communauté religieuse ont laissé derrière eux 19 maisons, pour une valeur foncière de près de 4,5 millions de dollars.

Quelques jours plus tôt, ils avaient contacté le courtier immobilier Henri Primeau.

«Ils m'ont averti le vendredi et ils disaient qu'ils partaient le dimanche soir.»

Mais les maisons laissées derrière sont dans un piteux état. Armoires et planchers sont souvent abîmés et plusieurs fenêtres ne se referment plus.

Sans compter que plusieurs maisons ont été réaménagées pour les besoins de la communauté, ce qui n'est pas toujours conforme aux besoins des acheteurs.

«Je dirais qu'il y en a trois ou quatre qui valent vraiment la peine d'y mettre du temps et des sous pour pouvoir rénover ça. Les autres, d'après moi, c'est peine perdue.»

Des 19 résidences initiales, deux ont été vendues, mais trois ont été reprises par le créancier hypothécaire.

D'autres maisons risquent de s'ajouter à cette liste puisqu'une dizaine de propriétaires n'ont pas payé leurs impôts fonciers, ce qui entraînera d'autres saisies à la fin mai, à moins que les propriétaires ou leurs créanciers hypothécaires ne paient leur dû d'ici là.

Plusieurs membres de Lev Tahor risquent donc d'être dépossédés de leurs biens, un an et demi après leur départ.

Avec les informations de Francis Labbé

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!