NOUVELLES
27/04/2015 12:20 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Les manifestations continuent dans les rues du Burundi

BUJUMBURA, Burundi - Les manifestations populaires se poursuivent dans les rues du Burundi, alors que la colère ne cesse d'augmenter depuis que le parti au pouvoir a décidé samedi de faire du président Pierre Nkurunziza son candidat en vue des prochaines élections.Il s'agirait d'un troisième mandat consécutif pour M. Nkurunziza.Des centaines de manifestants ont érigé des barricades et incendié des pneus dans différents quartiers de la capitale, Bujumbura, pendant que d'autres affrontaient des policiers armés. L'armée a aussi été déployée dans les rues.La Croix-Rouge burundaise fait état de six morts au cours des dernières heures. Sept autres personnes auraient été blessées.Le scrutin présidentiel doit se dérouler le 26 juin, mais les tensions politiques sont vives depuis le début de l'année.La Constitution du Burundi stipule qu'un président ne peut servir que pour deux mandats, mais le parti de M. Nkurunziza estime qu'il est éligible à un autre mandat populaire puisque son premier mandat lui avait été confié par les parlementaires.La candidature de M. Nkurunziza, un membre de l'ethnie hutu, ne fait même pas l'unanimité au sein de son propre parti. Des parlementaires, des membres du clergé et des étudiants s'opposent notamment à lui.Plus de 20 000 Burundais ont fui vers le Rwanda voisin en évoquant les pressions à appuyer M. Nkurunziza. Quatre mille autres Burundais ont trouvé refuge au Congo.Human Rights Watch accuse le parti de M. Nkurunziza d'avoir commis des crimes graves, tandis que l'ONU lui reproche son intimidation des médias et des militants.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!