NOUVELLES
27/04/2015 11:16 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Le premier ministre sud-coréen démissionne dans une affaire de corruption

SÉOUL, Corée du Sud - La présidente de la Corée du Sud a accepté lundi la démission de son premier ministre dans une affaire de corruption, a révélé un responsable.Le premier ministre Lee Wan Koo avait tout d'abord offert de démissionner la semaine dernière, deux mois après avoir accepté le deuxième poste en importance au pays.Il se trouve au coeur d'un scandale de corruption qui implique un homme d'affaires décédé et d'autres personnages bien en vue, surtout des proches de la présidente Park Geun-hye.Le scandale porte un dur coup au gouvernement de Mme Park, qui a déjà été fortement ébranlé par les critiques de sa gestion du naufrage qui a fait plus de 300 morts il y a un an. Des dizaines de personnes ont été blessées plus tôt ce mois-ci, quand une manifestation organisée par des victimes de la catastrophe et leurs partisans a tourné à la violence.L'homme d'affaires Sung Wan-jong a déclaré avant de se suicider, ce mois-ci, qu'il a donné à M. Lee l'équivalent de 34 000 $ CAN en 2013.Les médias sud-coréens font état de liens entre MM. Sung et Lee, mais celui-ci nie les allégations de corruption.Le bureau de la présidente Park a confirmé le départ de M. Lee, mais n'a pas annoncé l'identité de son remplaçant. Le bureau de M. Lee a aussi confirmé son départ.Le pouvoir est concentré entre les mains de la présidente sud-coréenne, mais le premier ministre dirige le gouvernement si celle-ci est en incapable.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!