NOUVELLES
27/04/2015 18:04 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Le bénéfice et les revenus d'Apple surpassent les attentes

CUPERTINO, États-Unis - Le nouveau iPhone reste le principal moteur derrière le succès phénoménal d'Apple, même si l'attention du grand public s'est tournée, ces dernières semaines, vers sa nouvelle montre intelligente.Pendant que les sceptiques se demandent si l'avenir du géant de l'informatique n'est pas trop lié à un seul produit, la popularité du iPhone semblait expliquer les résultats époustouflants dévoilés lundi. Ceux-ci ont surpassé les attentes des analystes pour les trois premiers mois de l'année, une période pendant laquelle les ventes sont habituellement plus lentes.Apple a vendu plus de 61 millions de iPhones au cours du trimestre, ce qui a été responsable de plus des deux tiers de son chiffre d'affaires de 58 milliards $ US pour cette période, ainsi que de la plus grand partie de ses profits de 13,6 milliards $ US.Comme prévu, ces chiffres étaient en baisse par rapport au trimestre précédent, qui avait vu les acheteurs du temps des Fêtes se procurer un total de 74 millions des nouveaux appareils iPhone 6, iPhone 6 Plus et autres modèles plus anciens. Mais les 61 millions de téléphones du plus récent trimestre représentent tout de même une augmentation de 40 pour cent par rapport à la même période en 2014.«Nous observons de très bons résultats partout dans le monde», a indiqué le directeur financier d'Apple, Luca Maestri, à l'agence Associated Press, précisant que les ventes d'iPhones avaient progressé de 72 pour cent en Chine, où la société espère connaître une expansion.Les autres produits ont joué un moindre rôle. Les revenus attribuables aux ordinateurs Mac ont grimpé de deux pour cent par rapport à l'an dernier, pour se chiffrer à 5,6 milliards $ US. Les revenus des tablettes iPad ont même retraité de 29 pour cent par rapport à un an plus tôt, à 5,4 milliards $ US — prolongeant ainsi le déclin soutenu des ventes de tablettes électroniques.La société de Cupertino, en Californie, n'a pas donné de résultats pour sa nouvelle Apple Watch, en vente depuis ce mois-ci, soit après la fin du trimestre. M. Maestri a tout de même affirmé que la réponse avait été «positive». Les analystes estiment qu'environ deux millions de montres ont été vendues jusqu'à maintenant, ce qui suggère que la demande est, pour l'instant, saine, sans atteindre des proportions gigantesques.Mais c'est une autre histoire pour le iPhone. Depuis qu'Apple a commencé à offrir des modèles à plus grand écran l'automne dernier, la société a rivalisé avec la sud-coréenne Samsung pour le titre de numéro un du marché mondial des téléphones intelligents. Selon certains observateurs, Apple a vendu davantage d'appareils que Samsung pour le trimestre clos en décembre, et les analystes suivront de près les prochains résultats de Samsung, qui seront dévoilés plus tard cette semaine.Par ailleurs, Apple a annoncé qu'elle redoublait d'efforts pour retourner une plus grande partie de ses réserves d'argent aux investisseurs. Son dividende trimestriel sera augmenté de 11 pour cent à 52 cents US par action, tandis qu'un programme de rachat d'actions de 90 milliards $ US sera augmenté à 140 milliards $ US. Au total, la société calcule que son programme lui permettra de retourner 200 milliards $ US à ses investisseurs d'ici la fin de mars 2017.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!