NOUVELLES
27/04/2015 06:22 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

La Chine veut fusionner des dizaines de ses sociétés d'Etat

La Chine compte fusionner plusieurs dizaines de ses puissants groupes étatiques, pour créer des champions nationaux dans des secteurs clés de l'économie, a rapporté lundi l'agence de presse Chine nouvelle.

Ce mouvement de concentration, par le biais de fusions ou d'acquisitions, fera passer le nombre des sociétés publiques de 112 à une quarantaine, a ajouté l'agence officielle, sans autre précision.

L'opération sera pilotée par la Commission de contrôle et d'administration des biens publics (Sasac), organisme stratégique qui regroupe sous son autorité les plus grandes entreprises d'Etat, qui elles-mêmes jouissent de confortables monopoles.

Cette annonce a contribué à faire bondir lundi la Bourse de Shanghai: l'indice composite y a atteint son niveau le plus élevé depuis février 2008.

Le régime du président Xi Jinping a depuis deux ans manifesté une volonté de reprise en main des groupes étatiques, souvent réputés être des bastions du conservatisme économique et de généreux pourvoyeurs de pots-de-vin.

L'ex-patron de la Sasac, Jiang Jiemin, a d'ailleurs comparu ce moi-ci devant la justice, accusé de corruption.

En Chine les grandes entreprises publiques, dont les dirigeants sont nommés par les hautes autorités communistes, sont en effet accusées de former un État dans l'Etat en vampirisant l'économie nationale.

On reproche à ces mastodontes de bénéficier d'énormes privilèges, comme l'accès préférentiel au crédit bancaire et aux marchés publics, et d'asphyxier les PME porteuses d'innovation.

Et, au final, d'être le principal obstacle aux réformes dans un pays qui s'est pourtant engagé à laisser une plus grande latitude au marché.

Avec cette réforme, le gouvernement cherche donc aussi à améliorer l'efficacité de ses groupes publics, à l'image de ce qu'il tente de faire avec les fabricants de trains CNR et CSR.

Ces deux groupes contrôlés par l'Etat produisent wagons et locomotives, et leur récente fusion vise à créer une puissante firme capable d'exporter les technologies chinoises de rail à grande vitesse.

bxs-seb/ple/jh

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!