DIVERTISSEMENT
26/04/2015 11:28 EDT | Actualisé 27/04/2015 07:21 EDT

Gala Artis 2015: les réactions des gagnants (VIDÉO/PHOTOS)

Qu’ils aient fait rire ou pleurer avec leur discours de remerciements, les gagnants du 30e Gala Artis étaient tous extrêmement reconnaissants de cette tape dans le dos que le public venait de leur adresser. Voici les réactions des vainqueurs de la soirée, recueillie lors de leur passage en salle de presse.

Guylaine Tremblay

Personnalité féminine de l’année

Rôle masculin – Téléromans québécois – Unité 9

«C’est vraiment l’affaire la plus incroyable qui me soit arrivée dans la vie, ce lien avec le public. C’est un cadeau immense. C’est dur d’en parler avec des mots. C’est un lien très mystérieux, dur à décrire. Mais il existe, c’est certain!»

Claude Legault - Rôle masculin

Personnalité masculine de l’année

Rôle masculin - Téléséries québécoises – 19-2, Un sur 2

«Je fais fondre mes trophées, je fais des hockeys avec! (rires). Non, c’est une farce. Cette année, ça me fait autant plaisir que l’an dernier, et peut-être plus, même. Le deuil de 19-2, de Un sur 2 est quand même gros. Mais je suis habitué de faire des deuils. C’est ma job d’acteur, de passer de famille en famille. Les acteurs, on est comme des gens qui passent de famille d’accueil en famille d’accueil. C’est ce qui m’arrive, encore. De recevoir un hug aussi fort, c’est extraordinaire. Je ne savais absolument pas quoi dire. Je me suis débrouillé et je suis sorti de scène en ne savant absolument pas ce que j’avais dit…»

Pierre Bruneau - Animateur/Animatrice bulletins de nouvelles – TVA 18 heures

«Il y a 27 ans, je gagnais mon premier trophée, et j’en ai 17 aujourd’hui. Toute la décennie des années 1990, je l’ai eu. Il m’a échappé pendant quelques années, et c’a recommencé. Ce qui est extraordinaire, c’est que quand j’ai commencé à faire ce métier-là, je n’avais même pas d’enfants. Maintenant, je suis grand-père, et mes petits-enfants sont rendus à 12,13 ans.»

Denis Lévesque - Animateur/Animatrice émissions d’affaires publiques – Denis Lévesque

«Ça m’arrive très, très souvent que des gens qui vivent de gros drames me disent que, rapidement, ils ont envie de venir raconter leur histoire à Denis Lévesque. C’est incontournable. On sait que ces personnes ont vécu des choses extraordinaires, que ce soit des drames ou de belles affaires. Les gens «ordinaires» veulent venir me parler et, pour moi, c’est un très grand cadeau.»

Gino Chouinard - Animateur/Animatrice émissions de services – Salut,Bonjour!

«Quand ils ont nommé mon nom, j’étais vraiment fier. J’ai forcé mon équipe à monter sur scène, un peu contre leur gré, et je voyais dans leurs yeux qu’ils trouvaient ça bizarre! (rires) Je me suis imposé et je leur ai dit : «Vous venez avec moi!» Ils étaient tous mal à l’aise, mais je voulais que les gens fassent le lien officiellement entre ce qu’ils nous disent dans la rue, et ce qu’on vit ensemble. Je leur paie chaque année une journée spéciale, je loue une limousine, j’avais préparé des petites bouchées, on est arrivés au gala en équipe…Même ma blonde n’a pas compris pourquoi je les faisais monter au micro avec moi! (rires)»

Éric Salvail

Animateur/Animatrice émissions de variétés et divertissement - Ce soir tout est permis, Les recettes pompettes

Animateur / Animatrice émissions culturelles et talk-shows – En mode Salvail

«J’ai vécu l’année la plus exceptionnelle de ma vie professionnelle, et sur le plan personnel, ça va très bien aussi. C’a été une année formidable. J’ai travaillé très, très fort, parce que j’avais trois émissions en ondes, mais ces trois émissions étaient en nomination ce soir. Le public me dit, avec ces trophées, qu’il apprécie mes émissions, et qui je suis dans mes émissions. Ma psychologue me disait tout le temps que moi, j’avais besoin du regard des autres, pour me trouver beau. Je pense que les gens ont compris ça et me soulignent qu’ils trouvent bon et beau!»

Julie LeBreton – Rôle féminin – Comédies québécoises – Les beaux malaises

«Ça ne m’était jamais arrivé de penser que Martin (Matte) écrivait en pensant à moi. C’est un couple auquel les gens sont très, très attachés. Il y a un grande complicité entre Martin et moi, et je pense que ça transparaît dans la série. Oui, c’est une comédie, mais il y a vraiment un côté familial, touchant. C’est agréable de voir un couple qui va bien, qui est dans le bonheur, qui a une vie de famille avec des hauts, des bas et toutes les complications qui viennent avec. C’est un bel hommage à l’amour, Les beaux malaises, ce n’est pas juste une comédie loufoque sur la vie de Martin Matte.»

Martin Matte - Rôle masculin – Comédies québécoises – Les beaux malaises

«Je pense qu’il y a beaucoup de rigueur dans Les beaux malaises. Je suis très exigeant envers moi-même, et on aborde des sujets audacieux. Je souhaite, j’espère et je pense, qu’ils sont bien traités et que le public est prêt à ça. Il y a deux ans, dans des réunions de production, on se disait que telle ou telle chose ne pouvait pas se dire à la télévision, qu’on ne pouvait pas rire de ci ou ça. Mais, oui, on peut le faire. On était rendus là, à avoir une série télé d’humour de haute qualité, tant dans la réalisation, le jeu que la production, et je pense que les gens apprécient cet humour audacieux. C’est un beau travail d’équipe. Je porte plusieurs chapeaux, mais j’ai une équipe extraordinaire qui m’entoure. Je fais environ 90% du travail, mais le 10% qui reste, je l’apprécie beaucoup (rires)»

Guy Nadon – Rôle masculin – Téléromans québécois – O’

«J’ai souvent abordé toutes sortes de facettes de mon métier. J’ai fait preuve de polyvalence. J’ai fait du doublage, du théâtre, et ce prix, c’est un vote du public, pas seulement du centre montréalais. Pour moi, c’est extrêmement chargé de sens. C’est la preuve que je n’ai pas noué une relation seulement avec le public montréalais qui va au théâtre.»

Phlippe Laprise - Artiste d’émissions jeunesse – VRAK la vie

«C’est flatteur d’être aimé des jeunes, mais c’est aussi une grosse responsabilité. J’essaie de faire attention, parce que je suis aussi humoriste, et je fais des spectacles qui sont, peut-être, un peu plus pour adultes. Je suis hyper flatté de cette confiance que les jeunes m’octroient, et leurs parents aussi, par le fait même. Et ça signifie beaucoup que ce soit pour VRAK la vie, avec des collègues que j’adore. On a commencé à VRAK ensemble, on a commencé à faire du jeunesse ensemble, c’est mon équipe d’amour que j’aime. »

Dave Morissette - Animateur / Animatrice émissions de sports – Dave Morissette en direct

«Ce prix n’est pas simplement un trophée que je vais mettre sur le foyer avec les autres. Pour moi, ça veut dire beaucoup de choses. Quand j’ai arrêté de jouer au hockey, je pensais que tout était fini pour moi. Il n’y a rien de garanti. Tu as l’impression que tu n’es plus rien dans la vie, quand tu arrêtes de jouer au hockey, que ça fait 14 ans que tu as de l’attention. Quand je reçois un trophée, je constate que les gens sont là, qu’ils écoutent l’émission.»

Guy Jodoin - Animateur / Animatrice émissions de jeux – Le tricheur

«Ce trophée me fait toujours plaisir, mais cette année, peut-être plus particulièrement. Au niveau personnel, j’ai eu une année mouvementée, car je me suis séparé. Quand tu as cet amour-là du public, on dirait qu’il est plus fort. C’est comme un condensé d’amour qu’on reçoit dans un morceau de métal (rires) On se dit que, quand ça ira moins bien, on va pouvoir le regarder et y puiser un peu d’amour.»


LIRE AUSSI:

»Gala Artis 2015: Les artistes racontent leurs plus beaux souvenirs

»Gala Artis 2015: Les gagnants de la soirée

»Gala Artis 2015: les potins du tapis rouge (PHOTOS)

»Gala Artis 2015: qui portait quoi sur le tapis rouge?

»Gala Artis 2015: le tapis rouge chic et glamour (PHOTOS)

»Gala Artis 2015: les clichés Instagram des vedettes



Galerie photo Les gagnants du gala Artis 2015 Voyez les images


Galerie photo Tapis rouge Gala Artis 2015 Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter