NOUVELLES
27/04/2015 09:41 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Erdogan rappelle à l'ordre le nouveau président chypriote-turc

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a publiquement rappelé à l'ordre lundi le tout nouveau président chypriote-turc Mustafa Akinci en lui reprochant d'avoir revendiqué un peu vite son émancipation vis-à-vis d'Ankara.

"M. le président ne réalise pas bien ce qu'il dit", a lancé M. Erdogan devant la presse avant de quitter Ankara pour une visite au Koweït, assurant que la Turquie entendait bien garder sa mainmise sur la République turque de Chypre du Nord (RTCN).

M. Akinci a été élu dimanche à la présidence de Chypre-Nord pour un mandat de cinq ans. Connu pour ses positions favorables à la réconciliation entre les deux parties de l'île, il a plaidé pour que les Chypriotes-turcs gardent "le contrôle de leurs propres institutions". "Nous serons maîtres chez nous", a-t-il ajouté.

Le chef de l'État turc a immédiatement rappelé les règles du jeu à M. Akinci.

"Chaque année, nous contribuons à hauteur d'un milliard de dollars" au budget de la RTCN, a souligné M. Erdogan , "nous avons payé un lourd tribut (à Chypre-Nord) et c'est justement pour cela que nous en sommes la mère-patrie".

Interrogé lundi par la chaîne d'information CNN-Türk, M. Akinci a indiqué ne pas vouloir de tensions avec Ankara mais insisté vouloir des "rapports sains et directs" avec la Turquie.

La RTCN, créée en 1983, est uniquement reconnue par Ankara, qui contribue à un tiers de son budget et finance ses infrastructures.

Chypre est divisée depuis l'invasion en 1974 de son tiers nord par la Turquie en réaction à un coup d'État nationaliste visant à rattacher l'île à la Grèce. Les efforts internationaux menés depuis n'ont pas abouti à une réunification.

L'élection de M. Akinci a ravivé les espoirs d'une réconciliation sur l'île méditerranéenne.

BA/pa/ai

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!