NOUVELLES
27/04/2015 06:43 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Berlin a fermé les yeux sur l'espionnage de firmes européennes par la NSA (Bild)

La chancellerie allemande était informée depuis 2008 de pratiques d'espionnages économiques américaines visant des sociétés européennes comme Airbus, mais n'a pas réagi, a rapporté lundi le quotidien Bild, citant des documents.

Selon le journal allemand, l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) a tenté d'espionner des entreprises européennes via la station d'écoutes des renseignements allemands (BND) à Bad Aibling en Bavière (sud).

Bild affirme avoir pu consulter deux documents envoyés par le BND à la chancellerie en 2008 et 2010 pour l'informer des pratiques d'espionnage de la NSA.

Ces documents évoquaient des tentatives d'espionnage par la NSA depuis 2005 visant des adresses mail et des numéros de téléphones du groupe EADS (devenu Airbus) et Eurocopter (aujourd'hui Airbus Helicopters).

"On a su pendant des années à la chancellerie que la NSA tentait d'espionner des sociétés allemandes. Il est improbable et il serait totalement inhabituel que le chef des services de la chancellerie n'ait pas été informé de tels agissements", a confié à Bild un membre de la commission d'enquête parlementaire allemande chargé de faire la lumière sur les pratiques de la NSA.

Le poste de chef de la chancellerie, chargé notamment de superviser les services de renseignement, était occupé en 2008 par Thomas de Maizière, un conservateur proche de la chancelière Angela Merkel, et actuel ministre de l'Intérieur.

Selon Bild, citant une source de la commission d'enquête parlementaire, les Allemands auraient choisi de fermer les yeux pour ne pas compromettre la coopération avec la NSA, essentielle notamment dans la lutte contre le terrorisme. "A l'époque, on s'est dit: +nous avons besoin des informations des Américains, c'est comme ça, on ne veut pas mettre en danger la collaboration", affirme cette source.

L'hebdomadaire Spiegel a affirmé jeudi que la NSA avait espionné des sociétés européennes pendant des années avec l'aide des renseignements allemands. Selon l'édition en ligne du magazine, la NSA aurait fourni au BND des adresses mail et des numéros de téléphones portables, qui auraient ainsi été espionnés par les Allemands pour le compte des Américains.

L'affaire est potentiellement embarrassante pour le gouvernement allemand qui s'est toujours posé en victime de l'espionnage pratiqué par ses alliés.

L'Allemagne avait été choquée à l'été 2013 par les révélations d'Edward Snowden, ancien consultant de la NSA, selon lesquelles l'agence avait mis en place un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications via l'internet des Allemands, jusqu'au téléphone de la chancelière, pendant plusieurs années.

aro/fjb/jh

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!