NOUVELLES
27/04/2015 08:28 EDT | Actualisé 27/06/2015 01:12 EDT

Athènes remanie l'équipe de négociation avec les créanciers, UE et FMI

Athènes a décidé lundi de donner un nouvel élan aux discussions avec ses créanciers, UE et FMI, en remaniant ses équipes de négociation, a-t-on appris de source gouvernementale.

"Une équipe politique de négociation sera créée sous l'égide de Yanis Varoufakis", le ministre des Finances, "avec comme coordinateur Euclides Tsakalotos", ministre adjoint des Affaires étrangères en charge des relations économiques internationales, a indiqué la même source.

Professeur d'économie à l'Université d'Athènes, Euclides Tsakalotos, 55 ans, a un profil discret, en contraste avec le très médiatique Yanis Varoufakis.

Ce remaniement intervient trois jours après une réunion informelle des ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) à Riga (Lettonie) au cours de laquelle il semble qu'un climat négatif se soit créé contre Yanis Varoufakis, tenu apparemment pour responsable par ses partenaires du piétinement des négociations sur la poursuite du versement des prêts à la Grèce.

Lors de cette réunion, la zone euro a exprimé "ses inquiétudes sur les progrès limités dans les discussions" entre Athènes et ses créanciers.

Pour de nombreux analystes, le ministre grec est considéré comme le responsable "du naufrage" des négociations à Riga, a rapporté dimanche le quotidien grec To Vima (centre-gauche) tandis que le journal libéral Kathimerini a indiqué que Yanis Varoufakis avait été "isolé" par ses partenaires européens.

Le gouvernement grec a toutefois exprimé lundi "son soutien" à M. Varoufakis qui est devenu "la cible des articles de la presse internationale".

"Le ministre des Finances agit dans le cadre des décisions du gouvernement et va oeuvrer de la même façon pour trouver une solution viable" avec les créanciers, a indiqué cette source gouvernementale.

Depuis l'accession au pouvoir fin janvier du nouveau gouvernement de gauche radicale d'Alexis Tsipras, les négociations entre Athènes et les créanciers se font surtout au sein du groupe de Bruxelles, composé de représentants du gouvernement grec, de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE), du Mécanisme européen de stabilité (MES) et du Fonds monétaire international (FMI).

Parallèlement, une équipe à Athènes, composée des experts techniques européens, travaille avec les ministres grecs sur les problèmes de l'économie du pays mais, selon une source européenne, il y avait un "dysfonctionnement des deux groupes séparés", celui d'Athènes et de Bruxelles.

Le groupe de Bruxelles va continuer à opérer de la même façon, mais "la responsabilité des experts grecs qui y participent sera dorénavant assumée par Yorgos Houliarakis", un économiste déjà membre de l'équipe d'Athènes, a indiqué la source gouvernementale grecque.

"Pour mieux soutenir les équipes techniques à Athènes, un groupe de coordination sera également créé sous l'égide du secrétaire général du gouvernement Spyros Sayas", poursuit ce texte.

hec/od/amd

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!