NOUVELLES
26/04/2015 17:17 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

WRC/Rallye d'Argentine: le rallye en bref

Rallye d'Argentine, 4e manche (sur 13) du Championnat du monde des rallyes (WRC), couru de jeudi à dimanche dans la région de Cordoba (centre):

12 épreuves "spéciales", soit 342,59 km chronométrés.

Plus longue spéciale: 52 km Agua de Oro-Ascochinga (ES2 et ES4)

Plus courte spéciale: Super-Spéciale de Merlo-San Luis 2,7 km (ES1)

Surface: terre

Podium:

1. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3)

2. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Citroën DS3)

3. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GBR/Ford Fiesta RS)

Leaders successifs: Ogier (ES1), Meeke (ES2-ES12)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:

Meeke 4 (ES2, ES4, ES5, ES11), Ogier 3 (ES1, ES7, ES12), Mikkelsen 2 (ES8, ES10), Latvala 1 (ES3), Sordo 1 (ES6). L'ES 9 a été annulée.

Power Stage (ES12):

1. Ogier (3 points)

2. Sordo (2 pts)

3. Ostberg (1 pt)

Abandons:

Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R), alimentation essence (ES11)

Andreas Mikkelsen-Ola Floene (NOR/Volkswagen Polo-R), accident (ES12)

Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20), accident (ES12)

Sébastien Lefebvre-Stéphane Prevot (FRA/BEL/Citroën DS3 R5) WRC2

Retardés:

Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R), panne d'injection (ES2), panne de direction assistée (ES10)

Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20), problème électrique (ES10)

Championnat pilotes:

1. Ogier (FRA), 84 pts; 2. Ostberg (NOR), 51 pts; 3. Mikkelsen (NOR), 47 pts; 4. Evans (GBR), 41 pts; 5. Meeke (GBR), 35 pts; 6. Neuville (BEL), 35 pts; 7. Sordo (ESP), 30 pts; 8. Prokop (CZE), 26 pts; 9. Latvala (FIN), 19 pts

Championnat constructeurs/écuries: 1. Volkswagen Motorsport 103 pts; 2. Citroën 85 pts; 3. Hyundai 85 pts; 4. M-Sport WRT (Ford) 71 pts

La course: Ogier a pris la tête du rallye dès la première spéciale jeudi soir. Il a renoncé dans la première spéciale de vendredi, en raison d'une panne d'injection, laissant la voie libre au Britannique Kris Meeke et au Norvégien Mads Ostberg.

Mikkelsen, Neuville et Sordo ont également eu des ennuis pendant le week-end argentin alors que Citroën était épargné par la casse ou les sorties de route.

Latvala, vainqueur du rallye d'Argentine en 2014, n'a jamais réussi à contester la suprématie des Citroën DS3.

Après avoir dominé les rallyes pendant les années Loeb, Citroën a connu une période de vaches maigres et s'impose pour la première fois depuis août 2013. C'est le premier doublé depuis 2012 pour le constructeur français.

Ogier a promis de revenir avec sa Polo en Argentine avec l'ambition de remporter la seule épreuve WRC manquant à son palmarès.

. Prochain rendez-vous, le rallye du Portugal, du 21 au 24 mai.

ap/chc