NOUVELLES
26/04/2015 12:01 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

Une émission de télévision algérienne suspendue après des "pressions" des autorités (journaliste)

L'équipe d'une émission satirique algérienne de la chaîne privée El Djazaïria a décidé de suspendre le programme suite à des "pressions intenables" des autorités après la diffusion d'un sujet consacré à la corruption, a indiqué un chroniqueur à l'AFP.

Le 17 avril, El Djazaïria week-end a évoqué le sujet de la corruption à travers la présentation d'un livre paru en France qui dévoile notamment les noms de responsables politiques algériens ou de leurs enfants ayant acquis des biens immobiliers à Paris.

Quelques jours après, la direction de la chaîne privée a reçu un "avertissement" formel du gendarme de l'audiovisuel lui reprochant les "dérives répétitives" de l'émission.

Mais dès la diffusion de l'émission, la direction a été soumise à de "fortes pressions". Des responsables du gouvernement ont notamment passé un certain nombre de coups de téléphone, a expliqué à l'AFP le chroniqueur de l'émission Abdou Semmar, qui a réalisé le sujet sur la corruption.

"Nous avons réalisé un dernier numéro vendredi, en choisissant d'arrêter l'émission plutôt que d'infléchir la ligne éditoriale comme on nous le proposait", a-t-il ajouté.

Sur son compte Facebook, il a promis que les larmes de l'équipe "céderont prochainement la place à la détermination, celle de créer un autre espace d'expression".

ao/cbo