NOUVELLES
26/04/2015 13:21 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

Mustafa Akinci, nouveau "président" chypriote-turc

Mustafa Akinci, élu dimanche "président" de la République turque de Chypre-Nord (RTCN, non reconnue), est un homme politique de centre-gauche expérimenté qui a oeuvré au rapprochement avec le sud de l'île.

En accédant au plus haut poste politique de la RTCN à 67 ans, ce vétéran va pouvoir démontrer sa volonté affirmée de raviver les négociations de paix, suspendues en octobre, avec les autorités de la partie sud de l'île, reconnues par la communauté internationale.

"Les générations précédentes ont beaucoup souffert. Les gens, dans les deux communautés, ont partagé leurs souffrances. Faisons en sorte que la prochaine génération partage les richesses de cette île", a-t-il déclaré au cours de la campagne.

M. Akinci avait choisi comme symbole de sa candidature une branche d'olivier, un "symbole de paix", mais aussi "le symbole de quelque chose d'autre, de quelque chose qui existe sur cette île".

Cet homme présenté comme chaleureux est né en 1947 à Limassol, dans le sud de l'île méditerranéenne coupée en deux depuis 1974.

Il a remporté son premier mandat en 1975, élu à l'assemblée constituante chypriote-turque. Il devient l'année suivante maire de la partie nord de Nicosie, occupée par la Turquie, poste qu'il occupe jusqu'en 1990. Au cours de ces 14 années, il travaille à de multiples reprises avec son homologue de la partie sud de Nicosie.

M. Akinci a été membre du Parlement de la RTCN de 1993 à 2009, années au cours desquelles il a aussi occupé les postes de vice-Premier ministre et ministre du Tourisme (1999-2001).

En 2003, M. Akinci a participé à la fondation du Peace and Democracy Movement, qui a ensuite fusionné avec le Communal Liberation Party pour créer le Communal Democratic Party. Il est marié et père de trois filles.

cbo/vl