NOUVELLES
26/04/2015 00:45 EDT | Actualisé 25/06/2015 01:12 EDT

Les contributions de Wall Street à la galaxie Clinton

Les banquiers de Wall Street sont nombreux à soutenir financièrement la démocrate Hillary Clinton, non seulement en contribuant à ses campagnes électorales, mais aussi à ses activités caritatives, via la Fondation de la famille Clinton.

Les entreprises, et donc les banques, n'ont pas le droit de contribuer aux campagnes des candidats aux Etats-Unis, mais leurs dirigeants et salariés sont libres de le faire en leur nom propre, avec un plafond fixé pour l'élection présidentielle de 2016 à 5.400 dollars par personne (2.700 pour les primaires et 2.700 pour l'élection présidentielle).

En 2008, lors des primaires démocrates, les salariés du secteur financier, des assurances et de l'immobilier ont donné plus d'argent à Hillary Clinton que ceux d'aucun autre secteur, selon le Center for Responsive Politics. Par comparaison, pour Barack Obama, les avocats et lobbyistes étaient la première catégorie de donateurs.

Parmi les patrons de grandes banques qui avaient officiellement soutenu Hillary Clinton, et levé des fonds pour sa campagne en 2008, figuraient le dirigeant de Morgan Stanley, John Mack, celui de Citigroup, James Ryan, et de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein.

Après la défaite de Hillary Clinton contre Barack Obama, de nombreux donateurs se sont tournés vers la Fondation Clinton, créée par l'ancien président Bill Clinton en 2001 et à laquelle les entreprises étaient libres de contribuer sans plafond.

Parmi les dons de Wall Street à la fondation Clinton, publiés annuellement par la fondation et par intervalles:

- Goldman Sachs: entre 1 et 5 millions de dollars, ainsi qu'entre 250.001 et 500.000 dollars de la part du fonds philanthropique de la banque;

- Bank of America: entre 100.001 et 250.000 dollars, ainsi qu'entre 500.001 et 1 million de dollars de sa fondation;

- Morgan Stanley: entre 100.001 et 250.000 dollars;

- Morgan Stanley Smith Barney Global Impact Funding Trust: entre 250.001 et 500.000 dollars;

- JPMorgan Chase & Co.: entre 100.001 et 250.000 dollars;

- Merrill Lynch & Company Foundation (désormais Bank of America): entre 100.001 et 250.000 dollars.

Le couple Christy et John Mack, l'ancien patron de Morgan Stanley, a également donné entre 1 et 5 millions de dollars à la fondation Clinton via sa propre fondation, levé au moins 200.000 dollars pour la campagne de 2008, notamment lors d'une réception en juillet 2007 dans les locaux de Morgan Stanley, et donné en leur nom propre 11.500 dollars en 2007/2008.

Pour la campagne de 2016, les donateurs, entreprises ou particuliers, seront de facto libérés des plafonds de dons électoraux, en raison de la déréglementation du financement électoral engagée en 2010, à la suite d'une décision de la Cour suprême.

Ils sont libres de contribuer à des structures nommées "super PAC", qui doivent être indépendantes des candidats et des partis mais peuvent les soutenir. L'une d'elles, Ready for Hillary, a été créée en 2013 et a récemment été renommée Ready PAC. Une autre, Priorities USA Action, accepte des dons illimités pour soutenir Hillary Clinton, et le fonds d'investissement Renaissance Technologies lui a déjà donné 4 millions de dollars, selon Politico.

ico/jld/gde/plh