NOUVELLES
26/04/2015 14:22 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

Le Tribunal de la sécurité sociale encore surchargé malgré la nouvelle équipe

OTTAWA - L'équipe d'avocats dépêchée pour accélérer le processus d'appel au Tribunal de la sécurité sociale (TSS) du Canada semble fonctionner moins rapidement que l'avait prévu le gouvernement Harper.Dans une réponse écrite à une question du Nouveau Parti démocratique (NPD) le ministre de l'Emploi Pierre Poilievre a indiqué que son «équipe de pointe» avait révisé jusqu'à maintenant moins de 3000 cas. Le TSS est un tribunal administratif indépendant qui offre un processus d’appel aux bénéficiaires de l’assurance-emploi, du Régime de pensions du Canada et de la Sécurité de la vieillesse qui veulent contester la décision d’un fonctionnaire fédéral dans leur dossier.Les néo-démocrates considèrent que cette nouvelle est «troublante» étant donné que plus de 11 000 appels étaient encore en attente l'automne dernier.L'ancien ministre de l'Emploi Jason Kenney avait instauré cette nouvelle équipe de 50 avocats en décembre pour qu'ils examinent les requêtes et qu'ils présentent aux requérants des offres de règlement. Le gouvernement prévoyait éliminer les retards d'ici à cet été.Parmi les 2948 documents révisés, 946 règlements ont été offerts aux Canadiens malades ou blessés qui s'étaient vus refuser des prestations d'invalidité et 428 d'entre eux ont accepté les propositions.Le TSS fait l'objet de critiques depuis sa création, en avril 2013, alors que les retards commençaient déjà à s'accumuler. Le gouvernement martelait que cette instance rendrait le processus plus efficace et lui permettrait d'économiser 25 millions $ par année.