NOUVELLES
26/04/2015 11:42 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

Le Népal tente de se relever tranquillement du séisme qui a fait 2200 morts

KATMANDOU, Népal - Les Népalais tentent de se remettre tranquillement d'un puissant séisme qui a fait plus de 2500 victimes dans la région, en plus de causer des dommages importants dans le pays pauvre d'Asie du Sud.Après une nuit mouvementée pendant laquelle le pays a subi d'autres répliques sismiques, les habitants creusaient dans les ruines, dimanche, pour retrouver leurs proches disparus.Tôt, dimanche matin, la terre a encore tremblé, causant la panique des résidants qui se sont précipités dans les rues et faisant chanceler les édifices. Cette nouvelle secousse n'a fait aucune victime, ni de blessé.Le tremblement de terre — le plus catastrophique depuis 80 ans au pays— a entraîné une avalanche sur le mont Everest qui a enterré de neige le camp de base qui était bondé d'alpinistes de diverses nationalités. Les autorités font état de 18 morts et 61 blessés.Des quartiers entiers de la capitale du Népal, Katmandou, ont été rasés. La tour Bhimsen, un monument historique reconnu par l'UNESCO qui avait été construit au 19e siècle, a notamment été détruite.Seulement au Népal, 2430 personnes ont perdu la vie et au moins 5000 ont été blessées. Le séisme a aussi été ressenti en Inde, au Bangladesh, au Tibet, ainsi qu'au Pakistan, faisant 61 victimes. Ce bilan pourrait s'alourdir prochainement puisque les recherches sont loin d'être terminées.Les hôpitaux de la capitale débordent et commencent à manquer de ressources, selon l'Organisation des Nations unies (ONU).Les victimes auraient pu être encore plus nombreuses si d'autres édifices de la capitale népalaise s'étaient écroulés, selon des organismes humanitaires. Les dommages pourraient toutefois s'avérer plus graves près de l'épicentre du séisme, à quelque 80 kilomètres de Katmandou.La région était difficile d'accès, puisque les routes sont bloquées par des coulées de boue. Les équipes de secours ont tenté de se faufiler par les montagnes et des hélicoptères ont aussi été envoyés, selon le porte-parole du responsable du district de Gorkha, Prakash SubediLe travailleur humanitaire de Vision Mondiale Matt Darvas a indiqué dans un communiqué que ces villages avaient été complètement ensevelis de pierres.Par ailleurs, l'aéroport de la capitale a repris ses activités, permettant aux premiers avions d'aide humanitaire de livrer le matériel de premiers soins. L'Inde, la Chine et le Pakistan voisins ont été les premiers à aider le Népal, mais les secours des autres pays devraient arriver dimanche. Les Émirats arabes unis, l'Allemagne et la France, entre autres, ont annoncé qu'ils apporteraient leur soutien.Les Népalais, qui ont passé la nuit de samedi à l'extérieur, disent redouter d'autres répliques sismiques.«Il y a eu au moins trois grosses secousses pendant la nuit et au matin. Comment se sentir en sécurité? Ça n'arrête jamais et tout le monde a peur et tout le monde est inquiet. J'ai eu du mal à dormir. Je me réveillais toutes les deux ou trois heures et j'étais content d'être en vie», a témoigné le résidant de Katmandou, Sundar Sah.