NOUVELLES
26/04/2015 11:07 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

La Russie ne viole "aucunes règles du jeu" sur la scène internationale, assure Poutine

La Russie ne viole pas les "règles du jeu" sur la scène internationale, à la différence de l'Occident, a affirmé le président russe Vladimir Poutine, dans un documentaire diffusé dimanche par la télévision publique russe.

"Je suis profondément convaincu que nous ne violons aucune règle du jeu. Et lorsque je dis "règles du jeu", je veux dire avant tout le droit international, la charte de l'Organisation des Nations Unies et tout ce qui est lié à cela", a déclaré M. Poutine, dans le documentaire "Président".

"Cela concerne nos relations avec l'Ukraine, la situation en Crimée (...), nos problèmes dans le domaine de la sécurité globale", a-t-il précisé.

Tourné par la chaîne de télévision publique Rossia 1 à l'occasion des 15 ans au pouvoir de Vladimir Poutine, qui a été élu en 2012 pour un troisième mandat présidentiel, après avoir été président de 2000 à 2008 et Premier ministre en 2008-2012, le film a déjà été diffusé dans l'Extrême-Orient russe, avant de l'être à 18H30 GMT dans la partie centrale de la Russie.

Après le rattachement de la péninsule ukrainienne de la Crimée à la Russie en mars 2014, Moscou a été frappée par une série de sanctions de l'Union européenne et des Etats-Unis qui l'accusent également de soutenir militairement les rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine, ce que les autorités russes démentent.

"Ces sanctions ne sont rien d'autre qu'une tentative de contenir le développement de la Russie", a dénoncé le président, dont les propos ont été publiés sur le site officiel de Rossia 1, tout en ajoutant qu'il n'y avait "rien de nouveau" dans ces aspirations affichées par l'Occident depuis des siècles.

Les sanctions auxquelles Moscou a riposté par un embargo alimentaire, ainsi que la chute des cours du pétrole ont provoqué une grave crise économique en Russie et l'effondrement du rouble qui a perdu l'an dernier près de 50% de sa valeur face au dollar.

"Les soi-disant milieux dirigeants des pays occidentaux, leurs élites politiques et économiques nous aiment quand nous sommes pauvres, misérables et restons la main tendue pour mendier", a accusé Vladimir Poutine.

mp/mr