NOUVELLES
26/04/2015 12:12 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

GB/élections: Cameron tente de mettre un peu de passion dans sa campagne

Le Premier ministre conservateur David Cameron a riposté dimanche à ceux qui jugent que sa campagne pour sa réélection manque de passion, se disant déterminé à l'emporter lors des législatives du 7 mai.

"Si vous voulez du théâtre politique, allez à Hollywood. Si vous voulez de l'excitation politique, peut-être devriez-vous aller en Grèce - c'est un pays très excitant à ce qu'on m'a dit", s'est gaussé le dirigeant conservateur, alors que la question de la dette grecque empoisonne toujours la zone euro.

Les manches de sa chemise retroussées, gesticulant sans arrêt, David Cameron s'est montré plus énergique que d'ordinaire lors de ce discours de campagne prononcé dans le sud-ouest de l'Angleterre.

"Nous ne crions pas toujours avec la passion que certains voudraient mais ne prenez pas cela pour une absence de volonté de changer ce grand pays qui est le nôtre", a-t-il assuré.

Il a également défendu son choix de centrer sa campagne sur l'économie, arguant que rien n'est possible sans croissance économique.

Observateurs et commentateurs ont critiqué la campagne électorale des Conservateurs - ainsi que celle de leurs opposants travaillistes - la qualifiant d'ennuyeuse, frileuse et extrêmement contrôlée.

Dernière critique en date, celle d'un important donateur du parti conservateur, Peter Hall, qui a jugé dimanche dans le Sunday Times que Cameron manquait "d'énergie et de conviction dans sa campagne".

A onze jours des élections, les Tories sont toujours au coude à coude dans les sondages avec le Labour mené par Ed Miliband. Si aucun ne parvient à prendre une avance décisive d'ici le scrutin, l'un ou l'autre aura à composer avec les petites formations politiques pour former un gouvernement.

kah-jb/dac