NOUVELLES
26/04/2015 17:18 EDT | Actualisé 26/06/2015 01:12 EDT

France - 34e journée: Lyon toujours patron, le Paris SG lui répondra mardi

Lyon a conservé sa place de leader du Championnat de France en dominant Reims (4-2) au terme de la 34e journée dimanche, mais le Paris SG, deuxième à égalité de points, avec une moins bonne différence de buts, jouera mardi un match en retard contre Metz, relégable, qui pourrait être décisif pour le titre.

. Un PSG-Metz capital mardi

Le PSG avait pris la place de leader provisoire après la raclée infligée à Lille samedi (6-1). Lyon a logiquement repris son bien lors d'un match animé à Reims (4-2), l'ancien club d'Hubert Fournier, actuel coach de l'OL. Lyon est donc leader avec autant de points que le PSG, 68, à la faveur d'une meilleure différence de buts (+39 contre +35).

Mais l'équipe de Laurent Blanc a un sacré atout dans son jeu : un match en retard de la 32e journée à jouer contre Metz, 19e et avant-dernier, au Parc des Princes mardi. L'équation est simple : si l'OL et le PSG gagnent tous deux tous leurs matches d'ici la fin de la saison, c'est le club parisien qui sera champion en raison de ce match en retard.

Qui aurait pensé en début de saison qu'une rencontre contre Metz pourrait être un possible virage du championnat ? C'est pourtant cette affiche qui pourrait permettre au PSG de se projeter, en cas de succès, vers un triplé historique : le club de Nasser Al-Khelaïfi, qui a déjà gagné la Coupe de la Ligue, n'a plus qu'à y ajouter le championnat et la Coupe de France (finale le 30 mai contre Auxerre, club de 2e div.).

Mais la 38e journée du 23 mai est encore loin. Et la talentueuse jeunesse de Lyon doit continuer à jouer sans calcul, comme elle le fait actuellement, pour rendre le championnat passionnant. Sur la pelouse de Reims, ce sont Corentin Tolisso (20 ans, 7e but en Championnat de France), Clinton Njie (21 ans, 6e but) et Alexandre Lacazette (23 ans), leader incontesté du classement des buteurs avec une 26e réalisation, qui ont fait trembler les filets. Le Rémois Mickaël Tacalfred a marqué le quatrième but "lyonnais" contre son camp...

. Monaco et Saint-Etienne luttent pour le podium

Derrière l'OL et le PSG, la lutte fait rage pour la troisième place, qui donne accès aux tours préliminaires et barrages pour la Ligue des champions. L'AS Monaco est troisième avec 62 points devant Saint-Étienne, 60 points. Monaco a gardé ce précieux rang en piétinant Lens, lanterne rouge, 3 à 0, avec des buts de ses talents en devenir Yannick Ferreira Carrasco (21 ans, 5e but en championnat), Anthony Martial (19 ans, 8e but) et Bernardo Silva (20 ans, 7e but).

Pour Saint-Etienne, c'est Max-Alain Gradel (12e réalisation en championnat) qui a permis de battre Montpellier (1-0). Le succès des Verts, par répercussion au classement, a fait dégringoler à la cinquième place Marseille, en plein cauchemar après sa déroute à domicile face à Lorient vendredi soir (5-3).

Pour rajouter encore un peu de confusion à la situation à l'OM, Claudio Ranieri, ex-entraîneur de Monaco, a déclaré dans le Journal du Dimanche: "J'aime le championnat de France, il est de qualité, et je suis libre. Donc s'il y a de bons projets, je pourrais être tenté de revenir en Ligue 1. Oui, j'ai vu qu'on parlait de moi à Marseille. C'est un grand club, donc intéressant".

Dans le bas du classement, la situation est désespérée pour Lens. La descente en 2e division du club de Gervais Martel pourrait être entérinée dimanche prochain lors du derby du Nord à Lille. Club qui voudra forcément se racheter devant son public après le naufrage au Parc des Princes.

pgr/es