DIVERTISSEMENT
26/04/2015 09:32 EDT | Actualisé 26/06/2015 05:12 EDT

Gala Artis 2015: Les gagnants de la soirée (VIDÉOS/PHOTOS)

S'il a vu le trophée de la personnalité masculine lui filer entre les mains, Éric Salvail a tout de même reçu, dimanche soir au 30e Gala Artis, la confirmation de sa popularité auprès du public.

Ce sont toutefois Claude Legault et Guylaine Tremblay qui ont été sacrés Personnalités masculine et féminine, pour une troisième année consécutive.Ce trophée était le seul qui manquait à Éric Salvail pour obtenir un score parfait. L'animation de «Ce soir tout est permis» et des «Recettes pompettes» a d'abord été récompensée dans la catégorie des émissions de variétés et de divertissement, alors qu'il a ravi le trophée pour l'animation du talk-show, notamment à Guy A. Lepage et André Robitaille, pour «En mode Salvail».

Avec trois chacun, Éric Salvail et Julie Le Breton dominaient les nominations. Mme Le Breton a d'ailleurs ouvert le bal en remportant le premier prix de la soirée, pour son rôle dans «Les beaux malaises». Son conjoint de jeu, Martin Matte, l'a suivie de près sur la scène.

Guylaine Tremblay («Unité 9») et Guy Nadon («O») pour les téléromans; Marina Orsini («Lance et compte») et Claude Legault («19-2») pour les téléséries; l'éventail des grandes productions de fiction ont été récompensées lors de la soirée. Recevant le prix pour son rôle dans «Unité 9», Guylaine Tremblay a demandé au public de pardonner le mutisme de son personnage, Marie.

«Marie a été agressée, c'est une victime d'inceste. C'est des filles qui n'ont que le silence pour se protéger», a-t-elle déclaré avec émotion, avant d'ajouter souhaiter «que chaque enfant qui a vécu cette affreuse chose prenne le temps qu'il faut, mais qu'il marche vers la parole».

Marina Orsini s'est pour sa part dite heureuse de «boucler la boucle avec Suzie Lambert», un personnage qu'elle a incarné durant 30 ans. Ce n'est pas Marc Gagnon qui lui a succédé au micro, mais l'agent Ben Chartier de «19-2» ou Michel de «Un sur 2», Claude Legault. «Je ne pensais pas que je recevrais autant d'amour. En période d'austérité et de coupures sauvages, recevoir une bouffée d'amour comme ça, c'est assez extraordinaire», a-t-il lancé au public en recevant le trophée de la Personnalité masculine.

Dave Morissette de TVA Sports a exprimé avec emphase son bonheur d'être récompensé. Remerciant les collègues qui l'entourent, il a partagé une anecdote sur l'animateur de bulletin de nouvelles Pierre Bruneau, qui, a-t-il confié, «textait un enfant malade» pendant sa chronique sportive. Ce dernier a reçu le prix de l'animation de bulletins de nouvelles des mains de Zineb el Rhazoui de «Charlie Hebdo», que l'animateur de la soirée Charles Lafortune a présentée après une introduction sur la liberté d'expression.

Denis Lévesque, Philippe Laprise, Gino Chouinard et Guy Jodoin ont également reçu des prix votés par le public. Charles Lafortune a d'ailleurs annoncé en clôture du gala qu'il passait le flambeau à Guy Jodoin pour l'an prochain.Charles Lafortune s'est par ailleurs mérité une ovation après son monologue d'ouverture. Dans un sketch d'ouverture aux effets spéciaux signés les Satiriques (de l'émission «Les gars des vues», diffusée à Télé-Québec), des personnages d'émissions actuelles se sont mêlés à d'autres que l'on ne croyait plus revoir.

Ainsi, Ti-Brin de «Passe-partout» a réussi à désamorcer une bombe, sauvant entre autres Éric Chicoine de «Watatow», Méo des Boys, Junior Bougon, Pete Béliveau de «Chambres en ville», le capitaine «Charles Patenaude» (à bord du célèbre vaisseau Romano-Fafard), Samuel O'Hara de «O», Ben Chartier de «19-2» et Lyne la pas fine des «Invincibles».

Galerie photo Les gagnants du gala Artis 2015 Voyez les images

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Tapis rouge Gala Artis 2015 Voyez les images