NOUVELLES
25/04/2015 06:51 EDT | Actualisé 25/04/2015 06:52 EDT

Manifestation contre le mariage gai à Washington

PAUL J. RICHARDS via Getty Images
A Supreme Court Police Officer approaches a protester wearing a Michelle Obama mask, in a area not allowed for protesters, as the March For Marriage goes on outside the US Supreme Court April 25, 2015, in Washington, DC. The Supreme Court meets on April 28 to hear arguments on whether same-sex couples have a constitutional right to wed in the United States, with a final decision expected in June. AFP PHOTO/PAUL J.RICHARDS (Photo credit should read PAUL J. RICHARDS/AFP/Getty Images)

Quelques milliers de personnes ont manifesté contre le mariage homosexuel samedi devant le Capitole à Washington, dans une atmosphère plutôt résignée et religieuse à trois jours d'une décision cruciale de la Cour suprême.

«On ne nous fera pas taire, nous ne sommes pas seuls», a déclaré à la tribune le président de la conférence des évêques américains, Mgr Joseph Kurtz.

«Dans les mois et les années à venir, que notre patience et notre amour ouvrent les esprits sur ce qu'est le mariage», a-t-il déclaré, dans des propos traduits simultanément en espagnol pour les nombreux membres de la communauté hispanophone présents.

Outre les catholiques, différentes églises protestantes et l'église orthodoxe étaient représentées dans ce rassemblement constellé de pancartes «Un enfant a besoin d'un père et d'une mère» ou «marche pour la vérité».

«Le mariage vient de Dieu, pas de l'État», a déclaré à la tribune un responsable orthodoxe, mettant en garde contre «l'effondrement de la société» que risquent de provoquer, selon lui, les mariages homosexuels.

La longue bataille pour le mariage gai aux États-Unis arrivera à son terme mardi, quand la Cour suprême examinera sa légalité à travers tout le pays.

D'avis d'experts, la reconnaissance du mariage pour tous par la plus haute juridiction du pays semble «inévitable».

Il s'agit désormais de «témoigner» a expliqué Caroll Skinner, 64 ans, venue de Gaithersburg, près de Washington.

Deux homosexuels vivant ensemble «forment une union, mais pas un mariage», a-t-elle estimé.

«Tout cela arrive parce que Jésus doit revenir bientôt», a déclaré Hiram Garcia, 49 ans, venu de Philadelphie.

Le nonce apostolique aux États-Unis, Mgr Carlo Maria Vigano, était présent à la manifestation, mais n'a pas voulu s'exprimer devant la presse.

Aucune personnalité politique connue ne participait à ce rassemblement qui s'est ouvert par une prière devant le Capitole, et devait s'achever devant la Cour suprême.

Le mariage homosexuel est légal dans 37 États sur 50, ainsi que dans la capitale fédérale Washington.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les pays qui ont dit oui Voyez les images