NOUVELLES
23/04/2015 06:46 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Un sondage « pas facile à comprendre » pour Pierre Karl Péladeau

Pierre Karl Péladeau accueille avec un grain de sel le sondage CROP/La Presse qui indique un net recul des intentions de vote envers un Parti québécois qui serait dirigé par lui au cours des deux derniers mois.

Le coup de sonde, réalisé auprès de 1000 internautes, et donc non probabiliste, conclut qu'un PQ mené par le député de Saint-Jérôme aurait recueilli 30 % des votes si des élections avaient eu lieu la semaine dernière, contre 33 % pour le PLQ de Philippe Couillard.

En février, un autre sondage de la même maison avait pourtant accordé 37 % des intentions de vote à un Parti québécois dirigé par l'actionnaire de contrôle de Quebecor, contre 33 % pour les libéraux.

La Coalition Avenir Québec de François Legault est pour sa part créditée de 22 % des intentions de vote à l'heure actuelle, contre 18 % en février.

Le sondage conclut en outre que 41 % des Québécois auraient voté oui à un référendum sur la souveraineté, une hausse de 10 % par rapport à décembre. Il s'agit toutefois du même résultat qu'en septembre.

« Ce que je retiens du sondage - c'est assez intéressant - c'est que la souveraineté est en hausse », a commenté Pierre Karl Péladeau interrogé à ce sujet jeudi matin dans les corridors de l'Assemblée nationale.

« Mais quand même, il y a des incongruités : le PQ est en baisse. Pas facile à comprendre », a ajouté celui qui est considéré comme le grand favori pour remporter la course à la direction du Pati québécois.

Alexandre Cloutier, désormais considéré comme le principal opposant de M. Péladeau en vertu du retrait de la course de Bernard Drainville, a clairement retenu un autre chiffre : celui qui indique qu'un PQ dirigé par lui obtiendrait à peine moins d'appuis, avec 28 % des suffrages.

« Je me réveille ce matin, ma boîte vocale est pleine! Il y a plein de gens qui me disent : "Alexandre, t'es notre homme, tu peux compter sur moi". Je n'ai pas l'intention de lâcher », a-t-il commenté.

Le chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, n'a pas voulu commenter le sondage. « La course est intéressante, les militants sont contents », s'est-il borné à dire aux journalistes qui l'interrogeaient.