NOUVELLES
23/04/2015 07:11 EDT | Actualisé 23/04/2015 07:12 EDT

UFC 186 : déception au guichet

Michael Sohn/AP
US actor Quinton 'Rampage' Jackson, left, arrives for a VIP preview of the movie A-Team in Berlin, Germany, Thursday, July 29, 2010. (AP Photo/Michael Sohn)

Il semble que l’Ultimate Fighting Championship (UFC) avait vu trop grand pour l’événement UFC 186, présenté samedi au Centre Bell. Habituée à de grandes foules lors de ses passages dans la métropole, l’organisation reconnue comme étant la LNH des arts martiaux mixtes (AMM) devra cette fois-ci se contenter d’un aréna à configuration réduite.

« On ne peut pas frapper un coup de circuit chaque fois qu’on va au marbre. On ne sait jamais avec la foule, ça va dépendre beaucoup du Canadien de Montréal », a lancé le directeur des opérations de la section Canada, Australie et Nouvelle-Zélande de l’UFC, Tom Wright.

« Le gala aura lieu dans une configuration réduite, a-t-il continué. C’est un peu une déception, mais en regardant attentivement, c’est notre septième voyage ici. Outre Las Vegas et Atlantic City, il n’y a pas d’autres villes qui ont accueilli autant d’événements. La province de Québec nous a beaucoup supporté et a fait beaucoup pour le sport! »

Selon Tom Wright, la perte d’une étoile aussi marquante que Georges St-Pierre a définitivement son mot à dire dans l’équation.

« Si GSP n’est pas impliqué, c’est certain que ça a un impact. Il n’y a qu’un seul Georges St-Pierre, a-t-il évalué. Il a fait progresser le sport, en plus d’être un super ambassadeur pour le pays. Et peu importe qu’il revienne dans l’octogone ou non, je le supporte. »

Le salut des arts martiaux mixtes dans la Belle Province devra donc obligatoirement passer par la relève. Et c’est une étape qui est généralement plus longue que dans plusieurs sports, toujours selon le patron canadien de l’UFC.

« Il y a une belle génération de combattants d’ici. Il ne faut pas oublier que Rory MacDonald devait apparaître sur la carte, mais qu’il se battra plutôt pour le titre en juillet (contre Robbie Lawler), a-t-il mentionné. Il y a aussi Olivier Aubin-Mercier et plusieurs bons jeunes. »

« En AMM, c’est bien différent du hockey, a-t-il poursuivi. Ça prend du temps pour progresser et devenir une étoile. »

« Rampage » reprend sa place

Sur une toute autre note, après une saga judiciaire avec le groupe promotionnel Bellator, principal rival de l’UFC, l’Américain Quinton « Rampage » Jackson (35-11) a finalement repris sa place dans l’événement de samedi.

Il affrontera donc le Brésilien Fabio Maldonado (22-7), tel qu’initialement prévu.

La présence de l’ex-champion des mi-lourds (205 lb) de l’UFC coupe toutefois l’herbe sous le pied du Québécois Steve Bossé, qui avait récemment accepté de croiser les gants avec Maldonado.

« Rampage est officiellement de retour sur la carte, dans un combat à un poids compromis de 215 livres, a avancé Tom Wright. Steve Bossé ne combattra donc pas dans ce gala, mais il a un contrat de quatre duels avec l’UFC et on s’occupera bien de lui : il sera récompensé bientôt. »

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Georges St-Pierre Voyez les images