NOUVELLES
23/04/2015 17:01 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Points saillants du budget de l'Ontario déposé jeudi par les libéraux

TORONTO - Voici les points saillants du budget de l'Ontario déposé jeudi par le ministre libéral des Finances, Charles Sousa:— le déficit budgétaire de la province passera de 10,9 milliards $ cette année à 8,5 milliards $ en 2015-16 et à 4,8 milliards $ en 2016-17, avant un retour prévu à l'équilibre en 2017-2018;— le budget de 131,9 milliards $ comprend des dépenses de programmes de 120,5 milliards $, de même que 11,4 milliards $ en remboursement de la dette, qui devrait atteindre 298,9 milliards $ cette année;— le plus important poste budgétaire du gouvernement, la santé, recevra 50,8 milliards $ cette année, et son budget devrait croître en moyenne de 1,9 pour cent par année pendant trois ans;— le budget de l'éducation atteindra 25,2 milliards $ et augmentera de 2,0 pour cent par année, mais le budget pour les études et la formation post-secondaires sera gelé à 7,8 milliards $;— tous les autres postes budgétaires seront réduits de 5,5 pour cent par année en moyenne, jusqu'à ce que le déficit soit résorbé, mais ces postes ne représentent que 16 pour cent des dépenses de programmes du gouvernement ontarien;— le gouvernement prévoit empocher une somme de 9 milliards $ grâce à la vente de 60 pour cent d'Hydro One, le géant de la distribution d'électricité en Ontario; de ce gain, 4 milliards $ devront aller aux transports publics;— une nouvelle taxe d'un cent sur chaque bouteille de bière devrait rapporter 100 millions $ par année, dans le cadre d'une vaste réforme qui permettra à certaines épiceries de vendre des caissettes de six bières;— investissements de 11,9 milliards $ en 2015-2016 pour des projets d'infrastructures, dans le cadre du programme de 130 milliards $ sur 10 ans annoncé dans le budget libéral de l'an dernier;— 200 millions $ additionnels dans les subventions aux entreprises créatrices d'emplois — un autre programme de 10 ans annoncé l'an dernier, qui atteindra maintenant 2,7 milliards $;— les sociétés d'assurance devront offrir des rabais aux conducteurs qui ont équipé leur véhicule de pneus d'hiver. Par contre, la durée «normale» des prestations pour soins de santé et de réhabilitation passera de dix à cinq ans pour tous les assurés, sauf les enfants.