NOUVELLES
23/04/2015 05:31 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Nouvelle-Zélande: la justice préconise le dépistage de stupéfiants après le crash d'une montgolfière

Un enquêteur judiciaire de Nouvelle-Zélande a préconisé jeudi des tests de dépistage de stupéfiants aléatoires pour les aviateurs exerçant dans les activités de loisir après la mort de 11 personnes dans l'accident d'une montgolfière dont le pilote avait fumé du cannabis.

Le coroner Peter Ryan, un haut fonctionnaire qui enquête sur les causes de la mort en cas de décès violent ou suspect, a déclaré que le jugement du pilote Lance Hopping était probablement altéré par le cannabis au moment de l'accident.

La montgolfière avait percuté des lignes électriques haute tension en janvier 2012, avant de se transformer en torche et de tomber au sol.

L'accident, survenu à Carterton, au nord de Wellington, avait tué les cinq couples néo-zélandais à bord, ainsi que le pilote, dont l'autopsie avait révélé la présence de stupéfiants dans le sang.

Le cannabis pourrait être responsable des décisions "inexplicables" prises par Lance Hopping, 53 ans, a dit Peter Ryan. Il a d'abord effectué une descente dans un champ bordé de deux lignes électriques, qualifié par M.Ryan "d'environnement à l'évidence dangereux". Alors qu'une rafale de vent poussait le ballon vers les câbles, le pilote a tenté de les survoler au lieu d'essayer d'atterrir.

"Il est possible que son jugement et sa capacité de décision ont été diminués par les effets du cannabis", a indiqué l'enquêteur dans son rapport.

De plus, le pilote n'aurait pas du prendre les commandes de la montgolfière car son certificat d'aptitude médicale avait expiré six semaines auparavant.

"La question qui doit être posée est celle-ci: le fait que M. Hopping pilotait une montgolfière commerciale en ayant fumé du cannabis constituait-il un incident isolé ou est-ce révélateur d'un problème plus vaste dans le secteur du loisir aérien?".

Le parapente, le parachutisme, le planeur ou la montgolfière sont des activités très répandues en Nouvelle-Zélande, réputée terre d'aventure pour les touristes.

Peter Ryan a recommandé la mise en place de tests obligatoires lors du renouvellement des certificats médicaux des opérateurs, ainsi que des contrôles inopinés assortis de suspensions d'activité d'une durée significative en cas de résultats positifs.

ns/cw/ev/ros