NOUVELLES
23/04/2015 03:04 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Malaisie: peine de mort confirmée pour trois mexicains condamnés pour trafic de drogue

La Haute cour de justice de Malaisie a confirmé jeudi la peine de mort pour trois frères mexicains et deux autres hommes condamnés pour trafic de drogue dans ce pays d'Asie du Sud-Est.

Les frères Gonzalez Villarreal -- Luis Alfonso, 47 ans, Simon, 40 ans, et Jose Regino, 37 ans -- avaient été arrêtés en mars 2008 dans une usine du sud de la Malaisie où la police avait découvert 30 kilos de méthamphétamines, une drogue illicite utilisée pour son effet dopant et euphorisant, ainsi que des équipements pour fabriquer des produits stupéfiants.

Dans leur recours devant la juridiction suprême, les trois accusés ont affirmé qu'ils ignoraient que de la drogue était fabriquée dans cette usine où ils disaient travailler en tant que personnel de ménage.

Ils avaient été condamnés à la peine capitale en première instance en 2012, de même que le Singapourien Lim Hung Wang, 56 ans, et le Malaisien Lee Boon Siah, 51 ans. La peine avait été confirmée en appel.

"Notre décision est unanime, le recours des cinq accusés a été rejeté", a déclaré Zulkefli Ahmad Makinudin, président de la Haute cour de justice basée à Putrajaya, la capitale administrative du pays.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères avait indiqué avoir "exprimé à maintes reprises (aux autorités malaisiennes) la position du Mexique opposé à la peine de mort".

Le trafic de drogue est passible de la peine capitale en Malaisie, comme en Indonésie, pays voisin où un Français est en attente d'exécution après avoir vu son ultime recours rejeté par la Cour suprême.

Au total, plus de 900 détenus sont dans le couloir de la mort en Malaisie, selon le gouvernement, qui ne révèle aucune information sur les exécutions, apparemment rares.

Au moins deux détenus ont été exécutés l'an passé dans ce pays, selon l'ONG Amnesty International. Trente-huit personnes y auraient été condamnées à mort en 2014.

jsm-dma/bfi/at