NOUVELLES
23/04/2015 14:19 EDT | Actualisé 23/06/2015 01:12 EDT

Libye: plus d'un demi-million de déplacés en près d'un an (Croissant rouge)

Plus de 500.000 personnes ont été déplacés depuis mai 2014 par les violences qui ravagent la Libye, a rapporté jeudi le Croissant rouge libyen.

"L'escalade de la violence armée en Libye a chassé de chez elles plus d'un demi-million de personnes entre le 14 mai 2014 et début avril" 2015, selon un nouveau rapport de l'ONG.

La capitale Tripoli a reçu le plus important contingent de déplacés, avec plus de 126.000 personnes, tandis que 110.000 ont été enregistrées à Benghazi, la deuxième ville du pays, est-il précisé.

Ces chiffres sont les premiers publiés par une source libyenne fiable, mais ne prennent pas en compte les déplacés ayant trouvé refuge chez des proches plutôt que dans des écoles ou des camps, a déclaré un militant local à l'AFP.

Livrée aux milices depuis la chute de Mouammar Khadafi en 2011, la Libye a plongé dans la violence et le chaos politique. Elle est désormais dotée de deux Parlements et deux gouvernements rivaux, l'un installé à Tripoli et proche de la coalition de milices Fajr Libya et l'autre, reconnu par la communauté internationale, siégeant à Tobrouk (est).

Selon le Croissant rouge, les violences principales se déroulent à "Benghazi, dans l'ouest et le centre du pays, ainsi qu'à Derna (est)".

Le rapport ne mentionne pas les personnes ayant fui le pays, alors que le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a estimé leur nombre à quelque 100.000 personnes.

bra/faa/cbo